La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Krak-a-Karak : l'opinion du Roi"
0 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Krak-a-Karak : l'opinion du Roi

Le 2006-02-11 10:45:42 par Pititskink.
Krak-a-Karak : l'opinion du Roi


C'est peu après mon voyage dans les Plaines de Krak-a-Karak que j'ai reçu une missive du Roi Aragorn en personne, qui acceptait finalement, avec un peu de retard, de m'exposer son opinion quand à sa situation dans la région.
C'est donc sans hésiter que je reprenais la route que je venais de quitter pour me diriger vers le château du Roi, l'un des seuls dans la région.
J'y fus reçu amicalement, et notait tout ce que le roi Aragorn avait à dire pour venir vous le retransmettre en état dans La Fronde, voici donc son discours :

"Je suis originaire des Plaines de Port Galante, un endroit magnifique où il fait bon vivre. J'ai des amis établis dans plusieurs régions de la Terre des Rois. Un jour, lors d'une discussion avec certains de ceux-ci sur notre évolution et l'économie de nos régions respectives, nous réalisâmes que nos points de vue se rejoignaient et que d'être réunis dans une même guilde serait intéressant. Nous nous sommes mis alors à évaluer le projet, choisir une région commune, assurer une alliance économique avec le Royaume Illhyorien, payer l'exode, et tout ce que ça implique au niveau logistique et contrainte. Nous avons choisi la Vallée de Krak-a-Karak pour la nouveauté, car elle était à ses débuts de colonisation. »

Je m’efforçais de rester impassible, même si certaines paroles me paraissaient quelques peu déplacées… Il continua :

« Donc notre but premier était d'être rassemblé ensemble, mes amis et moi, et de mettre en commun nos objectifs, selon les forces de chacun. Ainsi, nous pourrions participer au développement de cette nouvelle région en appliquant nos expertises. Seulement, ça ne s'est pas passé tout à fait comme on l'avait planifié, du moins pour notre arrivée. Je me suis retrouvé à détrôner le Roi en place, qui lui venait à peine de prendre le Trône que depuis 4 jours. Tel n'était pas notre but mais les choses étant ce qu'elles sont, on a dû faire face à la situation. Ce fut un moment agité car sans que l'on puisse même se présenter, nous avons été assailli verbalement, au début, par quelques seigneurs assoiffés de pouvoir. Nous avons tenté un ralliement avec ces seigneurs mais devant leur refus à nous écouter, nous avons décidé d'agir dans ce à quoi était notre objectif initial: joindre notre expertise au développement de la région.

Économiquement parlant, notre objectif est dans la bonne voie, le prix des outils sur le marché est passé de 99 couronnes à moins de 30 couronnes, pour ne nommer que ce point, le seigneur Sir Longard l’a lui-même reconnu avant son revirement et qui affirmait de même récemment sur la Place publique vendre les outils à ce prix sur le marché privé de sa guilde. Il est évident que notre apport y est pour quelque chose, ayant le seul quai de chargement au moment où on se parle. Et cet apport fait en sorte que tout le monde en bénéficie et que les constructions ont connu un boom dans la dernière saison. Des scieries, ferronneries, des boulangeries ont vu le jour ces derniers temps. Le développement va bon train.

Ce développement me paraissait véridique, même si je ne savais si un seul groupe en était la cause…

Quant au conflit, certains, perdus dans leur soif de pouvoir, semblant aveuglés par une Couronne qu'ils ne désirent à aucun prix, poussant même jusqu'à la xénophobie, bénéficient aussi de la croissance, mais font perdurer ce malaise que seul eux entretiennent. À quel moment ont-ils seulement souligné leurs intérêts pour la région, son développement, son avenir ? "

C'est donc rassuré de ne pas être tombé face à la brute sanguinaire que l'on m'avait parfois décrit que je pris congé. Je venais de rencontrer le strict opposé de Sir Longard, en effet, l’un clame haut et fort ses opinions, peut-être un peu trop d’ailleurs, l’autre se présente de la manière la plus méliorative possible, essayant de s’attirer les faveurs de l’opinion publique. Les deux attitudes étant à mon avis applicable dans le cadre d’une propagande, je vous laisserai faire votre propre choix.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.048 seconde et 7 requêtes SQL.