La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "La fouine en 7 questions"
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

La fouine en 7 questions

Le 2006-04-23 01:40:02 par Leonardo.
«La cité de la Moria ? C’est bien là-bas messire » me répondit un paysan alors que je lui demandais mon chemin.
Parfait ! Je pouvais atteindre le but de mon voyage, passant le mur d’enceinte et entrant dans le château je me mis à gravir les marches jusqu’à la salle où on m’avait donné rendez-vous. Trouvant le seigneur La Fouine je me dépêchais de commencer mon interview pour ne pas lui faire perdre plus de temps que nécessaire.

La Fronde : Seigneur La fouine puis-je vous demander de nous relater le récit de votre passé ?
La Fouine : A vrai dire, mon passé est un peu atypique. Je suis né de mère naine mais les origines de mon père restent mystérieuses. J’ai longtemps été rejeté par mes pairs à cause de mes différences. J’ai donc décidé de cacher mon visage et de mener une vie solitaire. *ajuste sa capuche* Toujours en vadrouille, j’ai voyagé de contrées en contrées, me liant d’amitié au hasard de mes rencontres, sans considération de race… C’est à cette époque que j’ai commencé à adopter les préceptes du Syncrétisme. Aussi, lorsque j’ai su que mes amis s’étaient installés sur ces belles terres, j’ai abandonné ma solitude pour les rejoindre au sein de notre guilde, la Confrérie du Syncrétisme.

La Fronde : En venant jusqu'à votre demeure j'ai pu observer un peu votre cité. Auriez-vous l'amabilité de nous la décrire plus en détails, plus en profondeur ?
L. F. : Comme beaucoup de citées naines, elle est creusée dans la roche. Dans la Chaîne du Désespoir plus précisément. Elle s'étend jusque dans la vallée : ils nous étaient difficile de développer notre filière agronomique dans nos mines. Or, celle-ci était indispensable pour notre production de bière. *Il tourna la tête vers la fenêtre et vit ses deux murailles s'étendre fièrement autour des bâtiments* Les premiers remparts ont été bâtis pour protéger les cultures : les brigands sont de plus en plus nombreux ces temps-ci. Les autres protègent l'accès au cœur de la citée et au château, à la paroi de la montagne. Imprenable m’a assuré l'architecte… L’avenir nous dira ce qu’il en est vraiment.

La Fronde : Comment retraceriez-vous l'évolution de cette cité ?
L. F. : Lorsque j’ai décidé de rejoindre ces terres, j’ai écumé ma région natale en quête d’aventuriers. Ensemble, nous avons créé la cité et travaillé dur pour la développer. Nous sommes longtemps restés un petit village vivant en autarcie. La construction du château fut comme un déclic et marqua l’ouverture de la cité au monde, tant au niveau commercial que diplomatique ou militaire. A présent, il s’agit d’une citée épanouie et en pleine expansion, bien qu’agitée régulièrement par des restructurations massives. J’aime le changement...

La Fronde : Outre cela quel est l'évènement le plus important pour vous sur notre belle terre ?
L. F. : Il s’agit du jour où Dame Kalife a accepté de m’épouser. Nous célébrons d’ailleurs notre mariage le 10° jour du printemps prochain. Vous y êtes tous invités.

La Fronde : Pourriez-vous nous parler un peu du Conseil du Kherzak ?
L. F. : Le Conseil du Kherzak est un lieu de rencontre privilégié auquel toutes les guildes des Hauts Plateaux ont accès. L’idée a été initiée par le seigneur Etieti au moment même où la Côte d’Emeraude était déchirée par la guerre. Le Conseil a donc été créé afin d’éviter ceci et de conserver la paix sur le Kherzak. Pour cela, nous essayons, dans la mesure du possible, de comprendre et de résoudre les conflits avant même qu’ils n’éclatent.

La Fronde : Qu'est-ce qui vous a décidé à choisir cette région montagneuse plus qu'une autre pour l'installation de votre cité ?
L. F. : Je suis nain avant tout. La montagne est mon élément.

La Fronde : Quelle conclusion donneriez-vous à cette interview ?
L. F. : Il est grand temps de prendre une bonne bière ne croyez-vous pas ? Je connais une taverne fort sympathique tout près d’ici. Vous pouvez m’appeler LF vous savez…

Vous imaginez la suite. Je suis rentré dans ma cité le lendemain saoul, ivre mort...
Le seigneur La fouine est très mystérieux il y a des zones d’ombre sur son passé que l’article n’a pu éclaircir. Aller à sa rencontre parce que rien que pour la bière ça en vaut déjà la peine !


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.051 seconde et 7 requêtes SQL.