La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Guerre des Plaines: la parole Alchimiste"
0 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Guerre des Plaines: la parole Alchimiste

Le 2006-03-29 12:11:20 par Xerxes.
Les Plaines de Port Galante résonnent du fracas des armes. Des heures sombres pour une région peu habituée à ces événements tragiques…
Le Seigneur Pititskink m'avait fixé rendez-vous dans la célèbre taverne « Chez Jupy » récemment entourée d’un fossé par mesure de sécurité. A l’intérieur, malgré la guerre, de nombreux Alchimistes étaient attablés et ne discutaient que des dernières batailles. Le Seigneur Pititskink m’invita courtoisement à sa table.

Lorsque je lui demandais ce qui selon lui avait motivé cette guerre, il me répondit tout d’abord que le Seigneur Elvin avait déclaré en place publique : « bonne raison ! Y a-t-il seulement une bonne raison… » A la brutalité des attaques initiales motivées « par la convoitise et le désir de richesses faciles », ont succédé des arguments qualifiés « de plus en plus extravagants » au fur et à mesure des assauts. Pour l’Alchimie, « cette guerre n’a pas lieu d’être ».

Je m’étonnais alors du peu de préparation au conflit de la part des Alchimistes. Mon hôte me rétorqua que l’attaque initiale fut lancée par une guilde qu’il croyait de leur « camp » et qu’elle avait cueilli leurs troupes au retour d’entraînements lointains et épuisants. De plus, ils n’avaient pas constitué de stocks d’armes « contrairement à leurs ennemis qui avaient sans doute prévus l’attaque de longue date. »

La conversation s’orienta vers les réactions des offensés. Le seigneur Pititskink me fit remarquer qu’ils s’étaient contentés jusqu’à présent de « défendre jusqu’à ce que tout espoir de paix soit écarté ». Toutefois, le Seigneur Elvin n’avait pas « daigné cesser les attaques » alors que les Alchimistes « vivant en démocratie ne souhaitaient pas acheter leur liberté, bien plus chère à leurs yeux que toutes les richesses du monde ». Le diplomate ajouta que la situation tendait par le jeu des alliances à se détériorer, craignant que les Plaines ne s’embrasent.

Pour finir sur une note plus optimiste, il me confia que « n’ayant aucun motif à l’encontre de leur adversaire », l’Alchimie Moderne était prête à ce que ce conflit « s’arrête dans l’instant ». « Mais », conclut-il, « cette générosité pourrait ne pas durer. »

Les cris se rapprochant, je remerciais le Seigneur Pititskink et me mit en quête de ma mule afin de regagner sain et sauf notre rédaction.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.05 seconde et 7 requêtes SQL.