La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Shalina : la popularité au feminin"
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Shalina : la popularité au feminin

Le 2006-05-02 00:31:37 par Dungo.
Après bien des déboires pour trouver le nouveau emplacement de la citée de Dame Shalina, j’arrivais avec de nombreux jours de retard par chez elle. Même si l’on voyait encore les traces de son déménagement, la cité de Soledade n’avait pas connue de grand changement. Je n’eus alors point de mal à me diriger vers le château de l’elfe.
Après s’être présentée, je fus conduit à la maîtresse des lieux qui m’invita à m’asseoir dans un divan et m'offrit une bonne chope de bière, pendant qu’elle sirotait un verre de champlaine. Puis nous commencions l’interview.

La Fronde : Pour commencer, peut-on connaître vos origines ? Savoir d'où vous venez ?
Shalina : Je viens de la vieille terre, ayant été abandonnée, rien ne m'y retenais, j'ai donc pris la décision de migrer vers cette splendide Terre des Rois, pour y commencer ma vie.

L.F. : Vous n'avez donc pas eu de famille pour vous élevez ?
Sh : D'aussi loin que remonte ma mémoire, non point de famille, juste de temps à autres des seigneurs et dames altruistes qui m'ont aidé à voir la vie telle que je la conçois maintenant.

L.F. : Comment avez-vous réussi alors à regrouper autour de vous des gens pour construire votre hameau qui aujourd'hui est devenu une véritable cité ?
Sh : Comment expliquer cela, disons pour faire simple que je mets en pratique une diplomatie innée, et que la population qui se trouve maintenant dans ma cité me fait une entière confiance, pour les aider à prospérer de la meilleure façon possible.

L.F. : Donc vous construisez votre cité autour de la diplomatie et non de la guerre. Point d'esclaves n’ont arpenté vos rues ?
Sh : Peut-on réellement éviter de tout temps la guerre. * septique * Disons que je me construit militairement bien sûr pour la sauvegarde de mes villageois, mais si je peux faire passer la diplomatie avant tout je préfèrerais cette voie.
Pour ce qui est des esclaves * éclate de rire * je n'en ai jamais eu besoin, chez moi les gens travaillent de leur plein gré, et reçoivent de plus un substantiel salaire.

L.F. : Souvent le nom d'une ville en apprend beaucoup sur un seigneur... ou une dame. Alors pourquoi Soledade ? Quelle définition porte ce nom ?
Sh : J’ai donné ce nom à ma cité, en pensant aux contes des mille et une nuit que j'ai entendu de ci de là au cours de mes divers déplacements. La nuit et les étoiles ont toujours eu une forte attraction sur moi.

L.F. : Durant toutes ces années, vous dites que certains seigneurs vous ont aidé ? Peut-on savoir lesquels, mais surtout comment vous ont-ils apportés de l'aide ?
Sh : À mon arrivée sur la Terre des Rois, ce fut le Seigneur gobelin Togo qui me tendit la main et me fit venir dans sa guilde, là j'y appris à faire confiance aux autres races que la mienne.
Ensuite ce fut le Seigneur humain Vega, qui me prit sous son aile, il démarrait une nouvelle guilde, et avec celle-ci j'appris beaucoup sur la diplomatie, bien que innée chez moi, le perfectionnement n'est jamais du luxe.
Mais tout en étant dans ces guildes, je venais souvent sur la place publique car quelque chose me manquait, et c'est dans ce lieu que j'ai rencontré un seigneur qui m'a beaucoup aidé de ses conseils, et il se trouve que depuis ce seigneur est mon tendre, et que je suis maintenant avec lui en continue puisque dans sa guilde.

L.F. : Je crois que tout le monde aura saisi de qui vous parlez. Pour conclure comment définissez-vous le développement de votre cité depuis tout ce temps ?
Sh : Le développement de ma cité a connu quelques heurts pendant quelque temps, mes habitants n'étaient point contents de certaines industrialisations, depuis j'ai remis tout cela en ordre, et je le définirais donc comme exponentiel.

Nous continuâmes par la suite à palabrer un peu mais le temps passant, il me fallait reprendre la route. Après l’avoir remercier, je partis sur le chemin du retour. Mais une idée ne me lâchait pas. Ce n’est qu’au bout de plusieurs heures que je réussis enfin à y mettre le doigt dessus. Je connais dame Shalina depuis mon arrivé sur ces terres, mais je ne connaissais pas tout son parcours, et ce n’est qu’à partir d’aujourd’hui que je puis dire que je connaissais vraiment mon amie.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.048 seconde et 7 requêtes SQL.