La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "L'Histoire d'un Seigneur"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

L'Histoire d'un Seigneur

Le 2006-09-15 19:55:23 par Zephirine.
En ce deuxième jour de printemps, le soleil brillait au dehors, j'entendais les oiseaux de la forêt chanter : tout semblait annoncer une douce et calme journée.
Pourtant, à peine étais-je levée qu'une missive de la Vallée de Karak-a-Karak était déjà entre mes mains.
Celle-ci venait du Seigneur Bycle, il me prévenait de son départ pressé de notre bonne Terre. Il me disait qu'il se sentait trahi, et préférait quitter notre belle Terre. Je ne pourrais malheureusement pas vous en dire plus, car trouvant cette missive si mal écrite et si étrange, je n'y prêtais aucune attention et la brûlais !

Seulement, le lendemain, alors que tout m'annonçait une journée similaire à la précédente, on vint me chercher directement dans mes quartiers alors que je faisais mes comptes : «Un elfe en loque vous demande Madame», m'avait prévenu mon humble valet Krok.
Je mis un certain temps à le reconnaître, mais malgré les chiffons qu’il portait, et sa tête si fatiguée, je vis le Seigneur Bycle.
Il me regarda : « On s’est joué de moi, aidez moi s’il vous plait Dame Zephirine ! »
Que faire ? Je n’allais pas laisser cette pauvre créature dans cet état ! Je l’accueillis donc dans mon modeste manoir, et l’installai auprès du feu. Je lui fis apporter une soupe de poireaux fumante et une infusion concoctée par mon shaman. Après avoir repris un peu du poil de la bête, il me regarda une nouvelle fois, désespéré.
« Que vous arrive-t-il mon cher Seigneur ? Vous que j’ai connu si vif, si beau, toujours paré des plus belles soies, que vous est-il arrivé ? », le questionnai-je.
Il soupira : « J'ai été trahi... trahi,je pense, par un Etre de ma région... ». Cette nouvelle, je ne vous le cache pas, m’a laissée perplexe.
Suite à cela, un long récit débuta : « C’est une longue histoire ma chère Dame... J’étais, auparavant, dans la guilde des elfes partageurs futuristes, administrée par notre Reine Bérengère et le Seigneur Toma. Etant un jeune Seigneur, Dame Bérengère avait proposé de m’aider, notamment en accélérant la pousse de mes cultures grâce à quelques sorts lancés par son shaman. Un jour, je la contactai, en présence du Seigneur Toma, pour leur parler de mon problème d’argent. Le généreux Seigneur Toma m’offrit alors plusieurs centaines de couronnes et m’acheta un terrain. Je ne vous cache pas que ceci me rendit heureux, bien que ce n’était pas croyable ! J'avais donc donné une clé au Seigneur Toma, la clé de ma cité, pour qu'il puisse y déposer l'or qu'il m'offrait, pendant que je m'occupais d'affaires importantes. Seuls Dame Bérengère et lui même connaissaient l'emplacement de cette clé, normalement. Mais j’aurais dû me méfier, j’aurais dû… » Il s’arrêta un instant, se frappant le front avec la paume de la main. Puis, sûrement réalisant qu’il n’était pas seul, il se reprit : « J’allais quitter cette guilde, dont les idées ne me convenaient plus. Une autre guilde, celle du Seigneur Nicoula, m’avait séduit. Mais ceci ne plut guère à mes anciens compagnons, et ils me demandèrent le remboursement de tout ce qu’ils m’avaient offert, jusqu’au terrain et à l’argent du Seigneur Toma. Je pouvais leur rendre, sans problème, mais ils ajoutèrent à ma dette, ma cité ! Pour eux, elle n’aurait pas été si développée sans leur aide. Mais j’ai refusé ! »
Il fit une pause, respirant profondément : « Une nuit, j’ai été sorti de mon lit, mis dehors et condamné à l’exil de ma cité. Cette dernière a été pillée et détruite… ». A ces mots, il avait la larme à l’œil, la larme de tristesse, mais aussi de colère profonde. « Ils me considèrent tel un scélérat dans ma région, ils croient que je les ai volé, que j’ai volé ma propre guilde ! Pauvre Seigneur Nicoula, je lui étais si dévoué, mon bon ami ! J’ai appris que 300 couronnes et des matériaux ont été dérobés dans le marché de ma guilde… dérobés par moi ! Alors que j’étais déjà si loin de ma région lorsque cela est arrivé… J’ai croisé des amis, ils m’ont dit avoir reçu une missive, critiquant mon bon ami le Seigneur Nicoula, des missives qui n’ont pas été écrites par moi ! » Il s'effondra de fatigue à ces mots...

Cela veut donc dire que cette missive si étrange que j'ai reçu n’était pas de lui ! Quelqu’un se serait fait passé pour lui ? Mais qui ? Lui même ne le sait pas ! Personne ne le sait mis à part le coupable... Cette histoire m’a bouleversée ! Voir cet Elfe, si distingué auparavant, devenu désespéré, rongé par la trahison. Ne sachant que dire, je laissai cet être se reposer, et partis vous conter son histoire…


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.05 seconde et 7 requêtes SQL.