La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "J'aime ce Bonde..."
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

J'aime ce Bonde...

Le 2006-12-12 08:33:59 par Xerxes.
C’est une tradition, les meilleures pièces de la période hivernale, propice aux joies du théâtre, donnent leur première représentation dans le Grand Palais Impérial de la cité de Khâân. Traditionnellement cité de la culture et de son rayonnement avec son fameux festival, le Palais accueillait, il y a peu, la première de la très attendue : Casino Impérial.
On trouvait tout ce que le grand public (et le moins grand d’ailleurs puisque nains, gobelins et howbits étaient conviés) adore : de grands et beaux acteurs (Dany le Grog représente parfaitement Bonde l'espion impérial, harmonie de force, de subtilité et de charme), des décors grandioses, des prouesses d’acteur et des moments d’émotion intense… Ah ! Le baiser langoureux avec Eve Verte tandis que le carrosse se renverse sur scène, ralenti on ne sait trop comment afin que l’instant se prolonge pour notre plus grand plaisir…

Toutefois, l’attrait principal résidait dans la montée des marches du Palais par les nombreuses célébrités du monde du spectacle. Chacun pouvait entendre résonner les refrains : Aux marches du Palais, y’a de tant belles filles lonla…

On découvrit ainsi les sœurs Anderson, Pam et La aux bras de Pitte, l’elfe vedette de "Quatre, ville assiégée". Radieuses dans leurs robes taillées par Khoup Denlvan, le célèbre créateur, nos deux elfettes n’en oubliaient pas pour autant leur œuvre caritative « Alerte aux mâles hiboux » en arborant un pendentif très chouette…
De nombreux animaux vedettes avaient également fait le déplacement : de Sylvester l’étalon à la Vache qui rigole pour leur film sur la rébellion fermière, en passant par la célèbre restauratrice Brebis (du Gîte et Bar d’Eau) sans oublier Frank l’Indien, la tortue Iroquoise dont la pièce devrait bientôt être jouée.

Bref, un grand moment de spectacle orchestré comme il se doit par l’Ambassadeur Impérial à la Culture, Jacques Lingual, maître de cérémonie à Khâân depuis fort longtemps et infatigable défenseur des Arts et des Lettres (il m’a d’ailleurs oublié pour les prochaines distinctions journalistiques mais passons).
Quel bonheur que cet hiver artistique, tous à vos théâtres et vivement le prochain festival !


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...


Page générée en 0.032 seconde et 7 requêtes SQL.