La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Qui sera militaire ?"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Qui sera militaire ?

Le 2006-12-26 21:19:38 par Leonardo.
Jadis le jeu populaire « Qui veux gagner des bonbons ? » avait eu un succès énorme, ceux qui ont connus ce temps s’en souviendront peut-être. Comme tous les jeux, il lui est arrivé de se faire parodier. Après le spectacle du groupe TF1 (Théâtre Fanatique n°1), c’était la troupe RTL (Retour du Théâtre Lyrique) qui avait créé « Qui sera militaire ? », un jeu basé sur le même principe. Le jeu présenté par Jhenpyher Fuko a bien sûr gardé son succès, la piètre tentative de faire un jeu avec Halin Symonce a échoué. Toutefois, je me permets de reposer la question : « Qui sera militaire ? »

La guerre, toujours la guerre, ça ne fait pas plaisir à entendre mais c’est ainsi. Des nouveautés en plus dans les armées, encore de quoi vous étonner.

Tout d’abord, l’empereur a revu, avec l’appui de ses gens, son système de calcul de l’état de rédition d’une cité. Désormais, des actions d’éclat envers une cité ennemie ne feront plus remonter ce que l’empereur considère comme votre niveau de disponibilité légale au combat. « La meilleure défense c’est l’attaque », j’ai cru bon de relever cette phrase prononcée récemment. Et bien, peut-être jugerez-vous que, pour éviter d’être assailli, aller au devant du danger reste la meilleure solution. Mais par contre, cette action ne vous sera désormais plus décomptée comme une marque de résistance.

Le fait cité plus haut peut avoir une grande importance, cependant vous considérerez sans doute comme moi qu’il ne s’agit que d’un détail. La vraie révolution se trouve du côté du coût de l’armée.
Les différentes avancées dans le domaine de la formation au combat contribuent à une diminution de la somme nécessaire à débourser pour former un héros ou une unité de guerriers. Celle-ci se trouve être divisée, de manière générale, par deux.
Aussi, les mercenaires semblent se faire à leur sort. Le fait d’être nourris convenablement poussent les unités militaires à s’attacher à la cité où ils vont œuvrer, bien que la race dominante de celles-ci soit bien étrangère à la leur. Ils acceptent plus volontiers de travailler en ayant le logement et les soins comme rémunération de leurs périples, le prix du salaire d’un mercenaire est de ce fait réduit de moitié.

Avec ceci, on peut s’attendre à une libéralisation du marché militaire et à ce que se créent des vocations de seigneurs de guerre parmi les plus jeunes. La guerre moins chère, plus de guerriers, et donc plus de guerres, c’est inévitable…

Tous ces progrès amènent encore à réfléchir à une chose. En effet, si les tactiques de guerre et les mentalités soldatesques se hissent à des sphères à la hauteur inégalée, nos troupes vieillissent. Les bras forts qui ont toujours menés les batailles et faits la joie de leur seigneur, les héros dont on connaît les noms par cœur et dont on chante les légendes, tous ceux qui ont inscrits leur nom avec une lame portée à chaud dans la chair des mythes, les puissants généraux à l’expérience supérieure, ils finiront par craquer comme le roseau qui plie longtemps mais finit par céder sous le souffle du vent.
Un jour, peut-être, des héros s’en iront à la retraite fatigués de combats, ou bien ils mourront de leur belle mort n’atteignant pas leur désir de périr par l’épée et de rejoindre le cimetière en ayant « succombé au champ d’honneur ».

Les guerres de demain seront celles que nous redoutions aujourd’hui, mais elles ne seront plus comme elles furent hier.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.049 seconde et 7 requêtes SQL.