La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Accueil du Styx par les armes : Témoignage d'Avalon"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Accueil du Styx par les armes : Témoignage d'Avalon

Le 2007-01-13 18:52:47 par Leoj.
Depuis quelques temps, une guerre majeure se déroulait dans les Hauts Plateaux, une guerre entre le Styx d’un côté, avec une puissance militaire impressionnante et reconnue par tous, et 8 à 9 guildes de l’autre, prêtes à faire front contre l’arrivée du Styx sur les Hauts Plateaux.
Une telle guerre ne pouvait pas passer inaperçue, et la Fronde s’activa donc afin de renseigner ses lecteurs impatients. Le seigneur Tristelune me reçut aimablement en son château, et malgré la tension palpable due à la guerre et à ses multiples occupations, celui-ci voulut bien prendre un peu de son temps afin de répondre aux questions de la Fronde.


La Fronde : Dès l’arrivée du Styx sur les Hauts Plateaux, plusieurs guildes dont la vôtre se sont déclarées en guerre contre le Styx, pouvez-vous m’en dire les raisons ?
Tristelune : Je ne répondrais qu'en ce qui concerne Avalon. Notre guilde a subi il y a quelques saisons déjà les assauts du Styx et nous en avons gardé un souvenir des plus cuisants. En effet notre puissance est infime face à celle du Styx. De la Cote d'émeraude ils nous laminaient, et sincèrement je ne préfère pas savoir ce qu'ils pourraient faire bien installés à nos portes.

LF : Le Styx a déclaré avoir déménagé pour fuir une guilde encore plus puissante, Akatsuki, et venir en paix sur les Hauts Plateaux, en étant les garants que tant qu’ils seront présents, vous n’aurez rien à craindre d’Akatsuki, qu’en pensez-vous ?
Tristelune : Des mots... De jolis mots c'est vrai mais en totale contradiction avec la doctrine dégénérée de leur dieu...
De plus, sont-ils vraiment de taille à nous protéger d'Akatsuki ?? Nous, unis, le sommes sans eux !! Et Akatsuki est-elle toujours une guilde belliqueuse ? Cela fait beaucoup d'incertitudes...

LF : Ne craignez-vous pas qu’en agissant en surnombre, vous agissiez de manière non honorable et qu’on vous accuse d’acharnement ?
Tristelune : Quand Avalon a subi les assauts du Styx nous sommes restés bien seuls, je ne vais pas pleurer aujourd'hui du fait que nous soyons devenus une coalition de guildes!
Non honorable? Une notion bien changeante et peu significative. Tout un chacun verra l'honorabilité d'un tiers en fonction de sa position, de ses affinités, de ses vues politiques et diplomatiques... Nous sommes tous honorables pour certains et seulement de vils mécréant pour d'autres... Mais fi de cette philosophie de collégien disons simplement que tout ce qui assure la défense de l'ensemble des commerçants pacifistes des Plateaux, qui ne demandent qu'à vivre sans menace comme jusqu'à présent, est honorable à nos yeux.

LF : Les attaques entre régions sont désormais plus difficiles, pensez-vous que cela soit une bonne chose ? N'est-ce pas l'une des raisons de la venue du Styx chez vous ?
Tristelune : Une bonne chose car cela va dans le sens des vues de notre Empereur qui prône une indépendance des régions, une mauvaise car cela risque de favoriser l'éclosion de diktats locaux.
Je me garderais bien d'annoncer avec certitude les raisons qui ont poussé le Styx et l'Akatsuki à venir en notre belle région. Par contre je m'attends à certains rebondissements. En effet le Styx devait bien savoir à quoi s'attendre et en aucun cas je ne les sous-estime. Maintenant je regarde sous chaque roche à la recherche de l'anguille qui doit bien y traîner...

Par contre je voudrais préciser la position d'Avalon. Il ne s'agit en aucun cas pour nous de réduire le Styx à néant, mais seulement de détruire sa puissance militaire, et il n'y aura de notre part aucun acharnement à leur encontre. J'ai connaissance au sein du Styx de personnes de parole qu'il me peinerait de voir disparaître. Je pense en particulier au seigneur Ogier et au grand Umin.

Sur cette dernière réponse, je saluais mon hôte, le remerciant de sa courtoisie et de sa grande disponibilité. Cette interview, pensais-je était la première interview sur la guerre au Kerzakh, mais certainement pas la dernière, nul doute que cette guerre va faire parler d’elle dans les temps à venir, et la Fronde, comme à son habitude, ne manquera pas d’être là au rendez-vous.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.048 seconde et 7 requêtes SQL.