La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Le râle de la Terre des Rois"
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Le râle de la Terre des Rois

Le 2007-01-26 06:38:40 par Leonardo.
Alors que vous faites tranquillement repiquer vos cultures de carottes par vos serfs, que vous envoyez une bande d’esclaves à la mort dans vos mines, que vous attendez avec angoisse le résultat de votre dernier combat, que vous découvrez que vos étudiants travaillent une énième fois sur le plan d’une pioche, que vous distribuez des outils à vos travailleurs malhabiles qui les ont trop usés, que vous retirez une somme faramineuse de votre banque, que vous lisez tranquillement votre exemplaire de la Fronde attablé dans votre castel, le monde se meure de lui-même. Pourquoi ? Car vous n’êtes pas satisfait des dégâts sur vos cultures, du sacrifice que nécessite le sort soif de l’or, du résultat de votre sabotage, de la maladresse de vos ouvriers, des quelques secondes seulement pour dépenser vos couronnes économisées en deux saisons, du contenu de la Fronde, et surtout pas d’une saleté de plan de pioche !

Vous venez de mettre le nez sur l’une des nombreuses attitudes qui tuent le progrès et achèvent l’essor technologique avant sa naissance (je ne parle pas du plan de pioche). Vous venez de découvrir le sport qui se dispute la place avec la guerre comme sport numéro un (je ne parle pas du lancer de gobelins). Vous venez de vous rendre compte que vous étiez, que nous sommes, qu’ils sont, tous... des râleurs.

Il faut bien se dire qu’à force de beugler contre le vent comme c’est pas possible pour réclamer le droit de trouver le moyen pour développer un plan de scie comme votre voisin, ou pour que votre voisin tombe aussi sur un plan de pioche, vous vous essoufflez, vous perdez la voix pour parler des choses importantes. Quand on vient à perdre sa respiration, on ne parle plus d’amour, on ne parle plus d’entente, on s’étouffe, et il ne reste que la mort et la cohue.
Se faire au destin, accepter son sort, perdre cette idée ridicule que l'herbe est plus verte et l'or plus brillant chez les autres, c’est tant de choses qui nous permettraient d’avancer tous ensemble. Mais il faut le vouloir, et la volonté est une affaire de groupe, de solidarité, d’union.

Je vous invite, si ce n’est pas encore fait, à consulter à l’auberge une très intéressante étude publiée par Dame Lothindil sur les différents types de râleurs. Vous allez vous reconnaître, c’est assuré, certifié, certain, contre remboursement. Passé sans doute un franc éclat de rire, peut-être prendrez-vous conscience de la réalité que représente ceci. Sans arriver à laisser derrière nous notre mauvaise foi et notre attitude à protester pour un oui ou pour un non, nous n’avancerons jamais au mieux.

S’il vous vient le temps, faites un tour dans nos archives pour relire le travail de Dame Nefertari et des Dames et Seigneurs s’étant prêtés au jeu du débat. Voyez encore une fois comme nous n’avons aucune raison de nous inquiéter de notre sort. Comprenez combien chacun rencontre ses problèmes, que la vie est elle aussi constituée de déceptions et de choses allant moins droit que l’on voudrait.

Sur ce, je vous laisse méditer sur un problème majeur, un problème qui nous concerne tous et je vous laisse éventuellement râler sur les inepties que vous trouverez dans cet article. Je vous souhaite un bon amusement si vous allez découvrir pour la première fois la classification des seigneurs de nos terres par leur sujet de prédilection à s’indigner.
Bonne lecture !


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.047 seconde et 7 requêtes SQL.