La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Port-Galante : Guerre de l'ombre"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Port-Galante : Guerre de l'ombre

Le 2007-01-27 20:44:47 par Leonardo.
Il y a des guerres qui ne se révèlent pas d’elles-mêmes, des guerres de l’ombre. Leurs intervenants ne désirent pas se donner en spectacle le moins du monde et font fi de toute déclaration au publique. Sur les Plaines, une de ces guerres survint et se déroule, mais vous en avez certainement déjà eu vent. C’est en effet la Principauté de Liège et l’Ordre des Chevaliers Alchimistes, premières guildes de la région, qui s’affrontent.

Pour trouver les causes de ce conflit, il faut remonter plus ou moins loin dans le passé jusqu'à reconstituer une scène politique antérieure. A ce moment, étaient déjà la guilde de la Principauté de Liège, ainsi que celle de l’Ordre Sacré des Chevaliers de Port-Galante, et une troisième guilde importante pour les faits qui nous intéressent, l’Alchimie Moderne.

Né de faits d’armes remontant à des temps plus éloignés, un climat de schisme était déjà présent au sein de l’Alchimie. A chaque pas en avant, en fonction des difficultés rencontrées, des divergences ponctuaient le quotidien de cette guilde. C’était à un point tel que, pour préserver l’avenir de chacun sur la voie d’évolution qu’il avait choisie, elle éclata et fut dissoute.
Passé, avenir, liens indissociables du présent, la situation actuelle s’explique par un vaste ensemble de faits. On dira qu’au fil des guerres qui déchirèrent les plaines, des Alchimistes sont devenus plutôt pour l’Akatsuki en considération d’événements pareils à la destruction du château du Seigneur Taupy qu’ils voyaient comme le retour des choses après les nombreuses attaques magiques lancées par la Principauté. D’autres membres de l’Alchimie étaient contre cette guilde de la Côte et farouchement opposés à ses principes trop guerriers.

Vient alors donc que la plupart des Alchimistes se réunirent selon leurs idées en deux groupes. Ceux qui étaient contre l’Akatsuki se rallièrent sous l’étendard liégeois, la Principauté étant connue pour ses prises de position contre celle-ci et pour son désir de maintenir une certaine paix sur les Plaines.
De l’autre côté, les Alchimistes ne soutenant pas les actes contre l’Akatsuki et ayant des objectifs plus directement liés à la guerre se sont retrouvés une route commune avec des Chevaliers de l’Ordre Sacré. Naquit alors un ordre nouveau, l’Ordre des Chevaliers Alchimistes.

On citera aussi dans les origines du conflit que deux Alchimistes maintenant membres de l’Ordre avaient pillés certains seigneurs, dont le Cercle du Saint-Houblon par le Seigneur Empereur Belletor, pour reconstruire leur économie après la dissolution de leur guilde de départ. Si le Seigneur Repiet dit avoir remboursé ses victimes par après et avoir toujours eu l’intention de le faire, ça n’a pas empêché la Principauté de réagir à ces actes et d’envoyer ses troupes en représailles, fidèle à son choix de défendre les intérêts des Plaines contre les attaques, même internes.

Les liens que pourraient avoir le Nouvel Ordre avec l’Akatsuki poussent à la controverse. La Principauté va jusqu’à se battre en disant que l’Ordre est une sorte de subdivision de l’Akatsuki. L’Ordre proclame bien au contraire que ses quinze membres sont ses seuls et uniques maîtres, sans attaches à quoique ce soit allant outre leur propre volonté.
L’arrivée des Seigneurs Ashram et Elvin pose bien des questions vu qu’il s’agit d’anciens membres de l’Akatsuki. Le Seigneur Elvin juge bon cependant de dire qu’il s’agit bien d’un retour aux sources, et que sa guilde précédente s’est bel et bien séparée. Il dit donc se battre contre toute hypothèse disant que l’Ordre est la vassal d’une quelconque organisation.
Peut-on tout de même considérer qu’il s’agit d’une nouvelle manière d’asseoir la domination des armes ? Ou alors dira-t-on que les destins sont bel et bien distincts et les objectifs différents ? Ou autre chose peut-être ?

Il y a véritablement un grand nombre de facteurs dans ce conflit, faisant ressortir toute la complexité de le l’actualité interrégionale, facteurs qu'il est impossible de tous citer. Les seigneurs opposés ont cependant gardé cette guerre dans leurs frontières dans le but que le conflit soit et reste local. Si on peut tisser un sombre entrelacs de relations possibles avec l’extérieur et mettre en évidence un certain nombre d’autres guildes n’étant pas de Port-Galante mais qui ont contribué à l’origine du conflit, c’est avant tout une guerre ayant sa naissance sur les Plaines, pour le choix du futur de celles-ci.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.055 seconde et 7 requêtes SQL.