La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Un aller et retour"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Un aller et retour

Le 2007-04-06 22:47:08 par Leonardo.
Souvent, nous devons déplorer les disparus, ceux qui nous quittent… Si ce phénomène est bien malheureux, on ne parle par contre peut-être pas assez de ceux qui reviennent au pays. Rien n’est forcément définitif, il en est certains, pas forcément si rares, qui s’en retournent sur les rivages de notre bonne terre d’accueil. Prenons pour exemple (uniquement dans ce cas) ce célèbre troubadour howbit, Paul Naref, qui, après un long exil contraint sur le Vieux Continent pour exposition malsaine en publique, est revenu sur la Terre des Rois. Analysons ensemble la singularité de moins en moins singulière du phénomène !

Qu’est-ce qui peut bien pousser des seigneurs et des dames que nous pensions partis à jamais à revenir du côté de chez nous ? Pourquoi être parti si c’est pour revenir plus tard ? De bonnes questions auxquelles vous avez peut-être des réponses, ou qui au contraire vous perturbent un tant soit peu. N’avez-vous jamais éprouvé le besoin de vous éloigner face à une situation difficile ? Que celui ou celle qui à un non à dire m’offre la première bière (je limite les risques) ! Car nous l’avons tous ressentie un jour cette nécessité d’écartement, de prendre du recul au devant d’un événement pour le reconsidérer entier et sous un jour nouveau.

Ainsi, j’attribuerais volontiers le phénomène des « revenants » au fait flagrant que, les affres des événements causant le départ passés, la raison gagne sur la douleur et c’est le désir de revenir qui vient à poindre dans le cœur du disparu. La vérité c’est que l’excellente et rarissime ambiance de nos contrées, la joie de diriger ses troupes, l’allégresse qu’on ressent en empochant des couronnes à la sueur du front de ses ouvriers qualifiés, la migraine après une attaque magique parfaitement coordonnée, les dialogues pompeux où l’on se perd dans sa propre hypocrisie, tout ce qui fait que notre terre est unique, ça ne s’oublie pas et ça nous attirent comme des mouches avec du miel.

Bien sûr, je parle là surtout de ceux qui, dégoûtés de la rudesse de la vie de colon, s’en sont allé voir ailleurs s’ils ne retrouvaient pas de terres plus fertiles, de plus verts pâturages, de gisements plus fournis, voire des voisins moins hostiles. Les départs se font également parfois à cause des dégâts du temps, les seigneurs accablés d’autres occupations ont laissé les pierres de leurs cités s’éroder, et puis, un jour ils se décident à repartir à zéro avec un simple hameau, envieux de goûter à nouveau à la grisante sensation d’être le régent ou la régente de l’avenir d’une populace affamée.

La Terre des Rois, quand on commence on ne s’arrête pas ! Et vous savez pas la meilleure, il n’y a pas de remède vraiment efficace connu à ce jour, de longues journées de gestion vous attendent, même parti vous reviendrez. Le cas échéant vous savez à qui payer la tournée…


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.047 seconde et 7 requêtes SQL.