La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Khaan un jour, Khaan toujours..."
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Khaan un jour, Khaan toujours...

Le 2007-05-24 17:40:19 par Xerxes.
La soixantième édition du festival de Khaan s’est donc ouverte dans un florilège de luxe, de charrettes dorées, de tenues damasquinées, sans oublier son lot de vedettes du théâtre venues présenter leurs dernières compositions.
C’est avec une émotion toujours intacte et renouvelée que nous avons pu assister à la célèbre montée des marches du Palais Impérial. Le tapis était rouge sang, impeccablement entretenu par une kyrielle de servants que l’on oublie trop souvent, tant nous sommes préoccupés par les étoiles. C’est pourquoi il faut rendre à tous ces bras anonymes un grand hommage car sans eux, rien ne serait aussi parfait. C’est ce que m’expliquait cette servante gobeline, Konch’ Ita : « Nous toujours debout, toujours tout propre, mais étoile souvent fanée le matin au réveil, nous rien dire. » Quel exemple de dévouement !

La cérémonie cette année présidée par le grand metteur en scène Stef An’Frire (qui n’est pas en famille avec notre confrère Stef Anbhern) comportera son lot de surprises et de moments d’émotion. La vaporeuse Dame Crucoeur en maîtresse de bal, nous a offert une démonstration de charme et d’élégance, conquis à l’avance que nous étions, public envoûté…
L’événement restait la présentation de la comédie le Treizième Océan dans laquelle on retrouve nos trois cambrioleurs de charme : l’elfe Pitte aux bras duquel chaque dame aimerait se pendre, le jeune humain MateleDémon et l’inébranlable Jorj Clown au Nez rouge. Une pièce tout en finesse à la gloire de nos trois compères dont la moralité reste à prouver.

Et la compétition dans tout cela ? C’est le metteur en scène orque Gong Car Aïe qui l’a lancée avec sa pièce « Mes Nuits à la Myrtille », sorte de métaphore sur la découverte de la vie via les tavernes. Enfin, c’est du théâtre orque, c’est quand même réservé aux initiés…
Pour finir, remercions le magicien Luky Baisseleson qui pour la première fois, et grâce à ses talents de sorcellerie, permet de suivre les représentations sur nos terres éloignées. Ainsi, les lacs de nos régions les moins prospères voient leur surface refléter la pièce en même temps qu’elle se joue à Khaan. Quel prodige !

La culture, le charme, la magie, tout est donc là pour faire de ce festival, un cru exceptionnel. Tous aux lacs !


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.046 seconde et 7 requêtes SQL.