La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Dol-Mireck : uno regio pro duo rex"
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Dol-Mireck : uno regio pro duo rex

Le 2007-05-31 06:15:53 par Leonardo.
Les Coteaux se forgent une réputation de terrain d’action ! On ne peut nier que les événement s’y étant déroulés incluent des combats. Pour essayer de voir plus clair, nous nous sommes rendus chez le Roi Prophète du Chaos qui semble être tout désigné pour nous répondre.

La Fronde : Bonjour votre majesté, et merci pour cette audience ! Pourriez-vous exposer ce qu’il s’était produit dernièrement à Dol-Mireck et comment les tensions débutèrent ?
Prophète du Chaos : Ce qui s’est produit dernièrement n’est pas simple ! Après mon exode, je me suis installé là, où j’ai rejoint mon cousin venu peu avant moi. A mon arrivée, j’eus la surprise de trouver un trône laissé vide par l’ancienne Reine, et, selon nos lois, j’ai pris la place de Roi. J’ai été bien accueilli par des seigneurs, d’autres ne se sont pas manifestés. Peu de temps après, mon cousin et moi avons quitté, pour divergence d’opinion, la guilde que nous avions jointe (Guerriers Légendaires de l’Ombre). Par la suite nous avons prêté serment au Saint Houblon, effectué notre recrutement et vaqué à nos occupations. Quelques conflits sont alors survenus entre ma guilde et le Conseil des Lames. Ils étaient dus à la crainte d’une dictature par les armes venant de nous. En même temps, ma précédente guilde fut attaquée pour les mêmes raisons. Ce que je n’ai pas compris, c’est qu’une région qui se voulait tranquille ait pris les armes au lieu de se mettre à une table pour discuter.

LF : Qu’est-il advenu des Coteaux aujourd’hui ? Comment la situation a-t-elle évolué ?
PdC : Bien que nous « maîtrisions » plus ou moins les combats, les hautes instances du Houblon ont dû condamner cette déclaration de guerre et intervenir. Après que, d’un commun accord, nous ayons décidé de déposer les armes, le Houblon a demandé de fortes amendes. Ne voulant pas repartir dans un conflit sans fin et devant la bonne volonté de certains, nous (Mercenaires du Saint Houblon) avions décidé d’annuler la dette. Les conflits se sont dès lors réglés, non sans tensions et pertes. Nous avons, après avoir précisé nos intentions, réussi à « calmer le jeu ». Il n’y eut plus à faire avec d’autres conflits, si ce n’est avec le Seigneur du Lexland qui outrepassa un couvre-feu convenu. Nous avons tenté en vain de faire venir le seigneur en question à la table des négociation, puis, nous nous sommes retirés mais suivons activement les faits et donnons notre avis sur l’essentiel.

LF : Vous êtes désormais deux à régner selon un accord passé avec le Seigneur et Roi Ivan Ilitch, que pouvez-vous nous dire sur cette monarchie bicéphale ?
PdC : En effet, le trône est partagé entre nous deux. Je trouve que les avantages sont nombreux. Nous pouvons nous consulter et décider ce qui est le plus correct pour la région, comme celle-ci nous a accordé sa confiance. Quand deux seigneurs avec des visions différentes des choses se penchent sur un cas, cela peut créer des situations cocasses. On interprète parfois différemment, l’un va être impulsif et l’autre va étudier le « pourquoi du comment ». (Avec un sourire) Cela varie, il est bon de pouvoir demander conseil à une autre personne. Sachez aussi que chaque décision est mûrement réfléchie ! J’espère que notre duo de rois effectuera encore de grandes choses, sera reconnu par tous et durera longtemps.

LF : Merci bien ! Quelque chose à ajouter sur votre région ?
PdC : (Rigole) Cette région est agréable, méfiante au départ, mais ça se comprend. Certains ont beaucoup de conversation, une vision intéressante mais ferme. C’est une bonne région, les seigneurs y sont motivés et beaucoup iront loin. De plus, elle se développe, fait parler d’elle. J’y ai appris, modeste petit seigneur de la Côte que j’étais. Je pense sérieusement que c’est une région qui va à vitesse grand V et qui sera bientôt une grande région, au vu des seigneurs qui émergent. Les Coteaux ont de l’avenir, merci de vous y être intéressé, ainsi qu’à ses Rois !

C’était la parole d’un roi, chargée d’informations ! En regard des événements je citerai : « Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage. » Suite à cette entrevue, il vous est proposé de réagir en entrant en contact avec la Fronde de manière à nous narrer plus en détails des faits parallèles à ceux évoqués ci-dessus.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.047 seconde et 7 requêtes SQL.