La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Au coeur des armes"
0 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Au coeur des armes

Le 2007-06-15 18:49:55 par Demesmeeker.
Ce jour là, j'assistais à une altercation, élément d'une guerre parmi d'autres, opposant le seigneur léonite Marneus Calgar au seigneur elfe de Serpillon.

Marneus Calgar, debout dans les brumes du Kherzak, attend... Je me trouve non loin de lui, en tant qu’observatrice. Le silence est presque assourdissant.
Il le sait, son ennemi est là, tout proche, guettant lui aussi, jaugeant les troupes qui se présentent à ses portes et qui en veulent à ses richesses. La guerre est aussi affaire de tribut. Ils en découdront donc.

Aaaah ! Ce sont les elfes de de Serpillon ! Ils ont préféré attaquer ! Ils arrivent, les voilà sur les troupes de Marneus !
Les flèches elfiques sifflent à nos oreilles encore, encore et encore ! Les traits pleuvent sur les léonites et s'abattent dans un fracas inouï sur les boucliers de métal.
De part et d'autres les faces des combattants sont crispées. Repousser l'assaillant, le renvoyer dans sa cité, l'humilier lui qui a osé se présenter sous nos murs, pensent les elfes. Avancer, avancer et enfoncer les lignes ennemies, vaincre à tout prix, se disent les léonites.
Marneus Calgar, lui, observe toujours, la fièvre du combat brûlant dans ses yeux, un rictus lui déformant le visage, ...

Les léonites avancent et... Je n'ai que le temps de rouler dans un fossé, qu’ils sont là, à peu de distance, immenses, faisant tinter l'acier de leurs armes et résonner le bois des boucliers.
Marneus pense à cette guerre qui satisfait sa soif de sang. Il est ainsi, stimulé par ses premières victoires, avide de combats. Pourquoi ? Question de nature sûrement... Venu d‘on ne sait où, il est arrivé un jour sur la Côte d'Emeraude et s'y est fait mercenaire, exilé depuis jusqu’au Kherzak.

Mais... Oh ! Attention ! Là sur la droite ! Un léonite s'acharne sur sa proie tel le fauve qu'il est. L'elfe est projeté au sol ! Il ne bouge plus... Une large tâche de sang s'étale là où un bout d'armure manque désormais. C'en est fini de lui, il gît inanimé. Le léonite rugit de joie et son cri retentit mêlé au bruit des combats qui continuent. Les elfes ne renoncent pas, repartent vaillamment à l'assaut. Esquive, contre esquive, un ballet macabre se met en place. Les combattants écument, ragent et enragent, les coups pleuvent encore et toujours plus violents à chaque fois. Aaargh ! Le dernier elfe vient-il de tomber dans un dernier cri ?! Non ! Il se relève ! Il réussit à repousser son ennemi avec ce qui lui reste d'énergie et échappe au sort funeste qui lui était réservé.

Ca y est, les brumes se sont dissipées. Le combat est terminé. Les elfes défaits s’en sont retournés derrière leurs murs. Vibrant de bestialité les léonites rugissent leur triomphe. Marneus Calgar sourit. Il a remporté le combat. Mais bien sûr, pour l’un comme pour l’autre, la guerre ne fait que commencer.
Dans le fracas des armes la cause se perdra. Seule la soif de sang et de victoires restera. Tels se déroulent la plupart des conflits en nos contrées où la guerre se vit, au delà des actes, dans la confrontation d'états d'âmes et de sentiments divers.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.052 seconde et 7 requêtes SQL.