La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Bruits de guerre : entretien avec messire Rdb"
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Bruits de guerre : entretien avec messire Rdb

Le 2007-09-18 20:50:32 par Demesmeeker.
Enfin m’apparaît Terre de Braise, fief du Seigneur Rdb, chef des Assassins de la Lune Rouge. L’accueil des gardes se fait sévère, aussi sévère que se montre courtois le maître des lieux. Celui-ci m’accueille dans son vaste bureau qui laisse deviner une activité fébrile.

La Fronde : Que pensez-vous de l'initiative de Dame Agatha Messire Rdb ?
Seigneur Rdb : Laquelle ? Celle de ses petites listes colorées ou celle de se servir du monde comme chair à hallebarde ? Pour la dernière, je pense que c'est là l'oeuvre d'une dame mégalomane qui va faire du mal à des gens qui n'avaient jusque-là rien à craindre de nous.

L.F. : Dame Agatha ne serait donc animée que par l'envie d'imposer ses vues à tout l'empire ?
S.R. : Oui entre autres. Je pense surtout qu'elle utilise des gens pour prendre des coups à sa place et véhiculer ses idées, pensant qu’elles sont les seules valables... Et Messire Rdb d’expliquer l’origine des maux d’aujourd’hui, venant des agressions dont se rendit coupable la guilde des Âmes Perdues alors que les guildes qu’elle incrimine affrontaient les SDA.

L.F. : Parlons un peu des alliés de Dame Agatha. Selon vous, qu'est-ce qui les motive ?
S. R. : Les belles paroles de cette dame, car probablement que sur le papier 500 contre 50 paraît un risque minime, mais ce n’est pas exactement le cas. Aussi, pour ce que je sais de leurs plans, nos alliés ne semblent pas avoir été comptés. Il pourrait y avoir des surprises.

L.F. : On peut penser qu'il y a deux raisons à participer à l’opération, certains ont déjà eu maille à partir avec vos guildes et entendent prendre leur revanche, d’autres ont peur.
S. R. : Si ceux qui nous craignent prenaient du recul, ils verraient que la majeure partie d’entre eux n'avaient pas à nous craindre, trop petits et/ou lointains pour que nous y gagnions.

L.F. : "Trop petits pour que nous y gagnions". Certains comprendraient que la paix est au prix de la stagnation. N'est-ce pas donner raison à Dame Agatha qui en fait un argument ?
S.R. : Que ceux qui pensent que nous les empêcherions d'évoluer sachent que nous sommes également des commerçants. Nous leur vendons de quoi évoluer et donc ils nous sont utiles.

L.F. : Quand des bruits rapportent que Dame Agatha et Messire Kingvince envisagent une forme d'assemblée comme gouvernement, pensez-vous que cela soit réaliste et souhaitable ?
S.R. : Réaliste, oui, mais pas avec sa vision utopiste. Quant au souhaitable, pourquoi pas, mais hors de question de dicter quoi que ce soit pour ce qui touche nos gouvernements souverains.

L.F. : Qu'appelez-vous sa "vision utopiste" ?
S.R. : Eh bien, je vois déjà se profiler des accords de marché et de non agression impossibles à respecter au vu des différentes affinités. C'est une utopie car une vue trop restreinte de notre belle terre. Preuve en est qu'elle condamne avant de dialoguer. A mon avis nous sommes ici un rempart, elle ne pourrait réaliser ses desseins qu'une fois nos guildes hors d'état de lui nuire.

L.F. : Vous dites "une fois nos guildes hors d'état de lui nuire" : voulez-vous lui nuire ?
S.R. : Clairement oui bien sûr, dans la mesure où elle nous a attaqués gratuitement.

L.F. : Discuteriez-vous encore de vos différends avec Dame Agatha ou est-ce déjà trop tard ?
S.R. : Je n'ose discuter de cela avec elle, je ne pourrais parler avant deux nuits restées à l'écouter. Par contre, si elle veut discuter une reddition, nous restons ouverts. Elle reconnaîtrait alors notre supériorité militaire et que tout ça ne la regardera plus.

L.F. : Grand merci Messire, voici que s’achève notre entretien. A vous le mot de la fin !
S.R. : Le mot de la fin, hum... Je dirais à ces guildes invitées à nous attaquer de bien se méfier, car parfois certaines belles paroles se révèlent ensuite être de biens mauvais conseils.

La nuit étant tombée, j’acceptais l’invitation de Sire Rdb à rester en ses murs. Il me faudrait aussi ramener notre long entretien à un court texte avant de partir à la rencontre d’autres protagonistes de cette brûlante actualité. A bientôt donc !


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.052 seconde et 7 requêtes SQL.