La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Bellum et concordia : entrevue avec Dame Agatha"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Bellum et concordia : entrevue avec Dame Agatha

Le 2007-09-22 09:59:56 par The dark prince.
Une Guerre se prépare avec, paradoxe, la Paix pour raison d'être. Un sage disait : « Il n'y a pas de paix sans guerre. » Comme vous le savez sans doute, les "Robins des Bois" coalition "guidée" par Dame Agatha, se rebellent contre de puissants seigneurs. Pourquoi ? Pour le savoir exactement je suis allé lui poser quelques questions.

La Fronde : 524 cités ont, selon vous, rejoint votre cause. Ce nombre est-il toujours exact ?
Dame Agatha : Je n'en ai aucune idée... Ceci n'est pas une guerre ! C'est une révolte, peut-être même un début de révolution. Elle gronde, en s'amplifiant, depuis des mois et des mois. Je n'en suis que le catalyseur. La réaction alchimique a commencé, tout bouge en fonction des deux pôles ! Des tas de joueurs changent de guilde ! Certaines se scindent, fusionnent, déménagent. Il me faudrait 2 jours de travail pour savoir combien on est. J'attends que ça se stabilise.

L.F. : Quelles sont les véritables raisons de l’aide des Robins?
D.A. : Mais... je ne leur ai jamais demandé de nous aider ! Je leur ai demandé si ça les intéressait de se battre pour renverser le pouvoir absolu de 50 seigneurs sur 2000 autres. Je ne connaissais quasiment aucun d'entre eux ! Ils ont dit oui pour leur avenir, pas pour mes beaux yeux !

L.F. : Pourquoi "Robins des Bois" ? Peut-on appeler "nuisibles" les personnes visées ?
D.A. : Robin des Bois est le symbole moderne de la restitution de leurs biens aux personnes rançonnées. Quant à "nuisibles", on pourrait l'employer, car les 50 seigneurs ne restent pas plus de 3 jours sans nuire à autrui. Ce n'est pas très courtois, je les appelle les "prédateurs".

L.F. : Quelle est la puissance des Robins ? La magie est forte, mais comment l’utiliserez-vous ? Quelles seront vos armes, avez-vous un nombre assez important d'hallebardes ?
D.A. : Vous raisonnez là en termes classiques ! La puissance des Robins est celle d'un essaim d'abeilles. Nous répondons à la demande pour les hallebardes. C’est un critère important, mais pas déterminant ! Lance + amanite = hallebarde ; 5 camisoles = 1 sabotage, etc. Il n'y a que deux critères déterminants : le nombre et la volonté.

L.F. : Certains de vos alliés, et vos ennemis aussi d'ailleurs, trouvent que cette guerre met du temps à démarrer. Pourquoi ?
D.A. : Deux raisons : moi (je ne suis pas diplômée ès révolution !) et le nombre de participants. A cause du nombre, les révolutions contiennent une part de chaos. Surtout au début. Maintenant, nous commençons à y voir clair. Les deux semaines à venir vont être déterminantes.

L.F. : Quels sont vos arguments pour rallier encore d'autres "Robins des Bois" ?
D.A. : Vivre, dans le meilleur des cas, avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, dans le pire, à genoux, ou bien vivre libre. Être chez soi, ou être chez les autres. Pouvoir s'exprimer librement, ou non. C'est maintenant.

L.F. : Si vous deviez choisir entre un compromis de paix, ou la guerre, que prendriez-vous ? Si oui, quels seraient ces accords ?
D.A. : La guerre n'est pas un choix, elle n'en sera jamais un. Ce n'est qu'un passage obligé, pour casser le système actuel où 50 seigneurs sèment souffrance, humiliation, et suicides sur leur passage ! Si nous n'y parvenons pas, et bien nous resterons dans le système actuel.

L.F. : D'après certaines sources, vous travaillez déjà à un "empire du lendemain", quel est-il?
D.A. : N'importe quel système qui ne soit pas basé sur la force. Pour moi, horizontal. Par exemple, un conseil interrégional constitué de tous les chefs de guildes, et dirigeant collégialement une armée régulière, composée des meilleurs héros et magiciens de chaque guilde. Pour pouvoir réagir à toute exaction prédatrice.
En fait... nous sommes déjà cette armée régulière ! Sauf qu'elle n'est ni officielle, ni obligatoire, et donc, elle est incomplète. Elle devrait néanmoins être suffisante.

L.F. : Êtes-vous si sûre de gagner la guerre ? Pourquoi ?
D.A. : C'est quand je vois la détermination des autres, que j'en suis sûre. Et eux ils voient la mienne.

Indubitablement, pas de paix sans guerre ! Ces réponses ne font que confirmer l'adage... Par le nombre, les armes, la magie ; pour le sang, la vie ; mais surtout pour la paix si convoitée, des seigneurs veulent se rebeller. Courage et détermination, c’est ce qu’on peut leur souhaiter.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.074 seconde et 7 requêtes SQL.