La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Monnaie, monnaie, monnaie, ..."
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Monnaie, monnaie, monnaie, ...

Le 2007-12-05 16:00:04 par Leonardo.
Ah, le parfum enivrant de l’argent ! Ce métal manipulé recouvert de traces de doigts, de poussière, de sueur rance, voire de sang parfois. N’a-t-on pas cent fois plus tué en son nom que pour tout le reste ? Le métal précieux est plus mortel que l’acier quand il commande au maniement des lames, et constitue la part la plus vaste du butin de guerre.
Outre même ces guerres terribles, la joute éternelle que se livrent d’autres seigneurs au sujet de l’argent se fait insistante.

L’économie et tous ses fervents adeptes sont souvent en retrait par rapport aux combats, cherchant la quiétude pour produire ou se défendant d’armées moins en forme que ne le sont leurs comptes bancaires. Mais la guerre des prix exprime sans nul doute plus de barbarie que parfois ne s’en voit sur les champs de bataille. C’est le commerce qui révèlent la nature animale des êtres pensants. Traduit-il la moindre chevalerie ? Se jeter sur les étals pour y acheter en premier les marchandises soldées par un fou qui croyait vendre à sa guilde. Descendre ses prix jusqu’à mettre ses adversaires en situation critique. Chercher frénétiquement les prix les plus bas sans vergogne mais aussi sans dignité. Tout cela ne fait que d’exemples marquants de la férocité des espèces et de l’expression de leur instinct de survie.

Finalement que sait-on du commerce ? Bien peu appréhendent réellement toutes les potentialités de celui-ci et toutes les retombées bénéfiques d’une affaire bien tenue et de contrats honorés. Tous s’y essaye bien sûr, mais tous ne peuvent réussir. C’est à qui sera le plus audacieux, le plus téméraire, le plus subtil, le plus opportuniste, etc. Les squales ne se mangent pas entre eux dit-on ; et c’est vrai car ils s’entre-dévorent, ce qui est un tant soit peu différent.

Il y a des voies simples, connues mais peu pratiquées. Ces idées dont-on dit que leur simplicité fait leur génie. Mais naturellement tout ceci débouche sur un univers de possibles à la complexité enivrante. Le pouvoir de l’argent : avoir l’argent c’est le pouvoir et plus de pouvoir signifie plus d’argent. La stratégie militaire est parfois bien pâle, semble obéir à des simulacres d’algorythmes et à des règles trop vieillottes pour laisser place à une véritable originalité. Le commerçant lui peut s’il le désire égaler et surpasser la réflexion du stratège par des calculs prenants et des tentatives osées.

La vérité c’est sans doute qu’armée et fortune font bon ménage quand elles sont dans le même camp. Elles ne s’opposent pas vraiment, ne vont pas réellement ensemble, mais elles se complètent d’une certaine façon et ne sont pas incompatibles mises astucieusement en relation l’une par rapport à l’autre.

Ne sommes nous pas néanmoins parfois les victimes de stéréotypes ? Un Balthazarrbe Piquesous engrangeant moult richesses tandis que d’autres qui rappent tout cherchent le moyen de les lui voler ? Il y a pourtant un commerçant ou un guerrier différent qui sommeille peut-être en chacun de nous, loin de l’image toute faite et des règles préfabriquées.

Alors que le monde rugit de guerres incessantes et brumeuses, attardons-nous aussi sur les riches opportunités que présente la facette économique de la gestion de nos cités. Partons dès que possible à la rencontre de ceux qui ont réussis et qui sont prêts à donner leur avis et à partager leur savoir !


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...


Page générée en 0.033 seconde et 7 requêtes SQL.