La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Etieti, l’art du calcul"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Etieti, l’art du calcul

Le 2008-01-15 17:55:12 par Leonardo.
En économie, nous vous proposons maintenant l’avis du Seigneur Etieti qui démontre une verve détonante dans la prise en "compte" de tous les facteurs.

Tout d’abord, parler d’économie nécessite d’en connaître les bases. Un principe fondamental que pourtant beaucoup de gens ont du mal à assimiler est celui de la valeur réelle des marchandises. La méthode la plus proche de la réalité est l’assimilation au prix du marché. Simple me direz-vous, mettons qu’une planche de bois vaut 3 co, il suffit de lire… Mais ce dont peu de personnes se rendent compte c’est qu’absolument TOUT doit être comptabilisé pour connaître les rentabilités. C’est bien beau de couper une bûche qu’on produit (ou qu’on achète à 0.01 co sur sa guilde) en deux planches, 6 co de gagnées… FAUX sur les 6 co, 4 co reviennent à la production de la bûche, même si celle-ci a été achetée à un sou dans votre guilde, dans vos 6 co vous avez un don de 4 co d’un co-guildier.

Une fois ce principe assimilé on peut dès lors s’interroger sur la rentabilité d’un bâtiment. Une scierie sans outils consomme par jour 2 bûches de bois chacune transformée en 2 planches. On peut alors approximer 12 co de chiffre d’affaire. On diminue du chiffre d’affaire les coûts, soit 2 bûches à 4 co, soit 8 co, ce qui nous laisse 4 co de bénéfice en un jour pour un bâtiment utilisé. Pour vous donnez une idée, un bâtiment bien rentable doit atteindre 15 co/jour. A vous de calculer !

Niveau spéculation, cela devient beaucoup plus complexe et dangereux. Si vous n’êtes pas sûr de vous ne vous engagez pas, car même quand on est sûr on se prend des « claques ». La grande phrase qui régit la spéculation est « qui pisse contre le vent… » En effet il ne faut jamais se sentir capable de relever les prix soi-même, ou il faut vraiment avoir envie de pi… euh… avoir les moyens financiers ! Le principe simple de la spéculation est l’anticipation et l’accentuation de certains mouvements. Exemple basique : en hiver les habitations allument leurs feux, les imprudents n’ont pas de stock, cela implique une montée du prix des bûches. Simple et efficace, faire le plein de bûches en automne. Bien sûr, cet exemple est trop simple pour fonctionner encore de nos jours, beaucoup trop de monde est au courant, mais cela illustre bien le principe. Aujourd’hui, il faut faire preuve de jujotte pour trouver ses propres coups.

En ce qui concerne le commerce interrégional, rien de plus simple, je ne sais d’ailleurs pas comment de telles différences existent encore entre les marchés. Savez-vous utiliser un quai ? Un coup d’oeil sur l’économika*, sur les marchandises non périssables, quelques missives et vous êtes lancé dans le commerce interrégional !

*NDLR : Pour avoir accès à l’économika, il vous suffit de souscrire au fameux abonnement de la Terre des Rois. Ainsi, chaque matin, de précieux documents vous aidant dans votre gestion seront déposés sur le seuil de votre demeure seigneuriale.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.051 seconde et 7 requêtes SQL.