La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "C'est fou comme les choses sont étranges..."
0 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

C'est fou comme les choses sont étranges...

Le 2005-05-13 11:26:00 par Rdb.
J'avais entendu par-ci, par-là qu'un grand Seigneur ayant essuyé un méchant revers lors d'une récente guerre avait décidé, dégoûté des conflits armés, d'ouvrir une école pour Seigneurs.

Imaginez ma réaction... Un Seigneur belliqueux revenu sur le chemin de la paix et permettant a des Seigneurs motivés d'évoluer en toute quiétude? Vous n'y pensez pas...

Et bien figurez-vous que oui, c'est bien vrai! Le Seigneur Zarr-be l'a fait et me suis alors empressé de lui demander une interview, que malheureusement il a refusé car son emploi du temps ne le lui permettait pas. (ndlr. j'ai su par la suite qu'il était en réalité un peu intimidé)

Il a cependant accepté que je lui fasse parvenir mes questions afin d'y répondre par courrier. Voici donc une interview un peu spéciale dont je vous fais part en exclusivité pour votre journal préféré.


La Fronde: Seigneur Zarr-be vous êtes un personnage bien connu de nos Terres, il semblerait que vous ayez ouvert une école... Est-ce vrai?
Seigneur Zarr-be: Oui, comme beaucoup de Seigneurs ayant atteint le stade de cité et ne sachant plus trop quoi faire de mes couronnes, j’ai alors décidé de partager mes maigres biens avec de jeune seigneurs peut nanti afin de les propulser rapidement parmis les grands de ces terres.

LF: Pourquoi un académie pour des Seigneurs qui ont traversé le plus difficile?
Z-B: Le challenge ne commence réellement qu’à partir de bourgade, c’est à ce moment que les choix stratégiques peuvent faire la différence entre les seigneurs.
Afin de ne pas disperser mes faibles revenus, je choisi les valeureux seigneurs qui ont su passé avec succès les premières épreuves, de plus, prendre des seigneurs trop jeunes c’est risquer d’investir à perte, pour cause d’abandon ou par manque de sérieux .

LF:Quels débouchés pour un cité se retrouvant soudain seule?
Z-B: Les choix sont simples, ou créer leur propre guilde, ou leur propre école pour continuer mon oeuvre.

LF: Quelles difficultés rencontrez-vous ?
Z-B: Pas de difficultés pour le moment. Les candidatures affluent et bientôt je serais obligé de refuser du monde.

LF: Quels sont les buts fixés pour les élèves ?
Z-B: Vous me demandez de répondre à une question à laquelle je ne peux vous répondre actuellement Seigneur Rdb. Pour le moment ils sont en apprentissage à la Grande Académie, et je pense qu’il ne serait pas judicieux de ma part de parler en leur nom, surtout que c’est de leur but qu’il s’agit, eux seuls le connaissent.

LF: Connaissez-vous le dictons suivant ?: "Les bonnes solutions pour certains ne sont pas forcément les bonnes pour d'autres?"
Z-B: Effectivement je connais ce dicton Seigneur Rdb, mais je vous avoue que je préfère ceux-ci : "La violence c’est l’échec de l’intelligence" puis "Si j'enseigne, c'est pour apprendre" [Youssef Chahine] .


N'ayant pas le Seigneur Zarr-be devant moi, je profite de ces quelques lignes afin de lui souhaiter une bonne nouvelle carrière, et de donner un conseil à ses élèves... Attention à ne pas trop dépenser sans réfléchir...


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.077 seconde et 7 requêtes SQL.