La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Ça secoue !"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Ça secoue !

Le 2008-05-05 22:35:15 par Leonardo.
Récemment, notre riche terre a connu une activité martiale d’une intensité rarement égalée. C’est avec la venue de navires impériaux par le mer, cales inondées d’armes et de troupes fraîches, que tout a commencé. Pour certains, ce ne fut que stupeur et tremblements ; mais pas pour tous. Une vive réflexion s’empara de nombreux résidents des côtes. Il y a eu des partisans, des indécis, des résignés, mais surtout beaucoup d’insoumis ! Prêts à défendre leur foyer, des seigneurs et dames ont laissé leurs différends de côté pour vibrer à l’unisson et s’ériger en barrage contre la vague déferlante de la tyrannie.

La succession des combats aux abords de notre littoral fit que les défenses impériales commençaient à être ébranlées. Peu à peu ce fut l’escalade, celle d’une échelle de barreaux de prison. L’Empire convint de se retirer quelques jours du conflit pour délibérer. Un choix devait être fait de concentrer les troupes sur deux régions plutôt que trois.
Alors que l'interrogation des sires atteignait son paroxysme, l'annonce officielle des services impériaux eut un effet de délivrance : mais celle véritable ne fut pas pour tout le monde.
Ainsi, malgré leurs nombreuses victoires, les emeraldiens n’ont pas obtenu la grâce impériale ; pas plus que les habitants de la Vallée de Krak-à-Karak. Par son œuvre de contestation multiple, c’est le peuple des Plaines de Port-Galante qui a su arracher sa liberté à l’Empereur.

Ces fascinantes rencontres martiales ont donc pris fin. Leur récit est sûrement appelé à entrer un jour dans les légendes, mais bien avant cela, leurs effets directs sur notre géopolitique vont se faire ressentir. Pour observer guildes, alliances, conflits, migrations, répercussions économiques et autres, la Fronde dépêchera un maximum de journalistes sur place.

Progrès ou régression ? Le monde est à reconstruire après les faits mouvementés des dernières saisons. Nous pouvons oublier les épées vorpales et les capes d’invisibilité, mais des échanges commerciaux se feront probablement entre l’Empire et la Terre des Rois.
Après avoir été de vastes champs de batailles, les lieux où la paix règne deviendront certainement des plaques tournantes du commerce et connaîtront un essor économique sans précédent. Cela peut néanmoins s’avérer préjudiciable pour l’équilibre précaire qui existe entre l’ensemble des régions. Tout un chacun doit veiller à ce que le trouble ne soit pas trop important.

Qu’on se le dise, l’Empereur n’a pas investi notre littoral pour s’y faire construire un palais – même s’il ne manquera pas d’inventer l’un ou l’autre impôt supplémentaire.
Cela dit, nous approchons d’une période qui marquera un temps de folie et de réjouissances. Le théâtre sera à l’honneur, puis les festives halles, et enfin le tourisme balnéaire.
Attendons auparavant de voir si le climat, naturel et politique, est prompt à se stabiliser. Goûterons-nous, comme le clamait le premier éditorial, au « calme avant la tempête » ? Difficile à croire, il n’y a plus guère de période sans événements qui se succèdent. Une fois de plus, nous manquerons cruellement de têtes et de bras. Avis aux amateurs…
Quelque part, d’ailleurs, nous sommes tous frondeurs, n’hésitant pas à « tirer à boulets rouges » sur ce que nous dénonçons. L’Empereur a ses armes à feux, nous avons notre verve, et chacun s’y retrouve. Les râleurs n’en sont pas à l’agonie.

Le prochain éditorial sera publié vers la trentième année de colonisation. Trente années où rarement, puis souvent, et enfin constamment, la guerre s’est répandue. « L’ultime argument des rois », dit-on, est plus que jamais au centre de l’actualité ; mais, pour la première fois, il est possible d’en fuir les affres et la dévastation.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.046 seconde et 7 requêtes SQL.