La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Politique théâtrale ou théâtre politique ?"
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Politique théâtrale ou théâtre politique ?

Le 2008-06-04 17:01:26 par Xerxes.
Khâân, la cité Impériale de la culture et des arts, n’est plus à présenter. Pas plus d’ailleurs que son festival théâtral qui représente le summum du genre. S’il est un événement culturel à ne pas manquer, c’est bien celui-là et nous ne nous y sommes jamais trompés en vous livrant depuis bientôt 30 ans, le palmarès toujours éblouissant de cette compétition aussi prestigieuse que glamour.

Pourtant cette édition aura légèrement dérogé à la règle comme nous le confiait avec sagacité (sans citer Sagaie sa chronique fétiche) le sémillant Stef Anbhern :
« La présence des grands noms de l’Ancien Continent étaient absents au même titre, sans jeu de mots, que ceux des Nouvelles Terres. La situation politique tendue envers l’Empire ne saurait y être étrangère. De plus, la personnalité polémique du président du jury, l’éternellement jeune Paine dont chacun connaît les prises de position tranchées, ne devait rien arranger. »

En effet, le palmarès a une tonalité pour le moins politique. Comment ne pas se rendre à l’évidence ? Vous voulez des preuves ? Les voici donc rien que pour vos yeux :

La pièce qui remporte la palme de Mithril s’intitule « Entre les murailles ». Rappelons-nous qu’au moment du festival les batailles d’annexion se terminaient tout juste sur les régions côtières. Mais point de château sur les planches, les murailles sont ici celles de nos pensionnats et de nos facultés où se forment nos chercheurs. Et c’est un regard sans complaisance que portent sur eux les impériaux : maniant le fer et le velours en nous émouvant tout en étant suffisamment condescendant pour nous rappeler combien ils nous sont supérieurs.
Point suffisant diront certains. Alors que penser du prix du Jury attribué à l’adaptation théâtrale de la vie d’un puisant de l’Empire appelé « le Divo ». Qui ne peut pas y voir une ressemblance, niée pourtant, avec la célèbre rebelle des Plaines de Port Galante : la Diva de l’Empire ?
Une lubie journalistique penseront les plus incrédules. Mais là encore, les prix parlent d’eux-mêmes. Et celui d’interprétation masculine va comme par enchantement au gobelin chevelu Béni Soit le Taureau pour son interprétation magistrale (et éprouvante) du révolutionnaire Rak Chèdubol plus connu sous le sobriquet de Chè. Une révolution de plus pour cette année ! Décidément le hasard fait bien les choses, n’est-ce pas ?
Et pour finir, le pompon du léonite, le marteau et la pioche du nain, les oreilles pointues de l’elfe, bref la cerise sur le gâteau : qui a-t-on récompensé pour son immense carrière ?
……Cline Tiswoude ! Un acteur humain talentueux et prolixe, il est vrai, mais dont la ressemblance physique avec l’un des héros les plus légendaires de nos contrées, à savoir Jose y Wales, ne pourra pas passer inaperçu !

Alors bien sûr, il y aura eu les marches du Palais impérial, les vivas d’une foule prête à oublier le bruit des épées et l’odeur de la poudre le temps d’un festival, la magnifique Kat Rinedeneuf et les soirées endiablées (et privées) où la bière coulait à flot. Tous les signes habituels d’un grand moment à Khâân. Mais personne ne niera que le théâtre avait cette année un parfum de la Terre des Rois.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.078 seconde et 7 requêtes SQL.