La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Le retour de l'Empire : la chute de la Vallée des Forteresses"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Le retour de l'Empire : la chute de la Vallée des Forteresses

Le 2008-07-27 18:56:09 par Virtus.
Krak à Karak : ses Kraks des chevaliers humains, ses forteresses naines, ses châteaux elfiques, ses trous de Howbits. Toute une installation militaire qui, jadis, fonctionnait à merveille, pourra aujourd'hui être ouverte aux foules de curieux, amateurs d'histoire et de sensations fortes.
L'empereur est venu, l'empereur a vu, l'empereur a vaincu. Ses troupes sillonnent aujourd'hui la région dans un but de maintien de la paix, si chèrement acquise.
Ce fut pourtant là où des foules de rebelles hurlèrent leur devise « Vivre libre ou mourir ! », avant de monter à l'assaut des bastions impériaux de la SACI ou de celles qui les soutenaient. Ce fut un temps comme pourraient le dire les anciens, mais il n’est pas aussi vieux que cela et son souvenir reste vivace dans nombre de cœurs.
Ce fut dans cette région que le premier incident, annonciateur des troubles qui déchireront les régions côtières, éclata.

Et pourtant, c’est ici que les pro-impériaux se firent le mieux entendre de toutes les régions concernées. Le seigneur Kara-Meldur est l’un d’eux, dès la première heure, il a soutenu l’empereur : « L'empire possède une grande avance technologique sur nos pauvres colonies, je crois qu'il voulait nous en faire profiter mais certains seigneurs ont eu peur et ont réagi trop vivement en attaquant l'empire. » Pour ce partisan de l’évolution pacifique, le choix était clair et il tenta, parfois vainement, de rallier les autres seigneurs à sa cause. « La vallée n'était pas assez mûre pour une évolution pacifique. »
Il rajoute aussi « qu'une fois le fléau engagé en tant que rebelles, les autres seigneurs et guildes n'ont pas eu le courage de s'opposer à eux. » Difficile choix que celui d’une paix recherchée face à la peur de représailles.
Par son choix et son activité, il s’attira les foudres de plusieurs rebelles, qui lui donnèrent plusieurs sobriquets, dont celui de caniche de l’empereur, ce à quoi il ne prêta pas attention.
Ainsi, pour soutenir l’empereur il ne fallait pas craindre de combattre, et surtout y être préparé.

Du côté rebelle, la volonté de défendre sa liberté fut bien présente. Quelle liberté ? Celle de pouvoir évoluer sans contraintes importantes.
Les Guildes du Fléau prirent ainsi les armes. « Une région devenant purement éco ne peut pas convenir aux Fléaux, donc avant de partir, il fallait tenter cette guerre » dixit Serguei, actuel dirigeant de la Guilde. Cependant, derrière cette résistance, se cachait un désir de quitter la région : « la décision du changement de région était déjà dans l'air, la vallée de Krak-à-Karak ne nous offrait pas une opposition digne de ce nom, la guerre contre l'Empereur a juste précipité les choses. » Malgré leur volonté de résister, les membres du Fléau pensaient déjà au départ. Celui-ci « s'est déroulé dans la joie et la bonne humeur », seule l’arrivée fut un peu plus morose en raison de la perte de documents importants et de la défection de l’un des leurs.
Le seigneur Serguei, considère que la décision de l’Empereur d’interdire les combats dans les régions économiques va apporter beaucoup de désillusion à long terme. Selon lui, « les jeunes seigneurs seront à l'abris des attaques et pourront se développer sans crainte, mais plus tard, lorsqu'ils se croiront assez fort pour se frotter à d'autres régions, en déménageant, ils se rendront compte que le militaire n'est pas à la hauteur par manque de confrontation. »

Cependant, l’activité rebelle n’eut pas que des soutiens, à l’image du seigneur Kara-Meldur mais aussi du Seigneur Lord Dupps, pourtant neutre, et apportant des soutiens aux rebelles, au début du conflit. Ce furent les attaques du Fléau contre sa guilde qui le poussèrent à prendre le parti de l’Empereur : « Il valait mieux pour la vallée que de tels individus décampent, le règne de l’empereur ne pouvait pas être pire que celui du fléau… »

La victoire fut acquise à l’Empereur, à la grande joie de ses partisans, les rebelles n’avaient plus qu’à plier bagages pour conserver leur liberté.
Cependant cette victoire fut perçue de différentes manières : Serguei ne considère pas avoir perdu puisqu’il comptait déjà partir.
Kara-Meldur est resté sur sa faim, il aurait souhaité voir la puissance de l’Empire démontrée dans toute sa splendeur, il regrette aussi un manque de dialogue entre belligérants et le manque de diplomatie du roi de la région (lors des événements).
Lords Dupps accueillit la nouvelle avec une grande joie et un profond soulagement, « j’y ai perdu quatre valeureux guerriers, et j’ai ainsi pu constater que leur sacrifice avait servi à quelque chose » nous déclara-t-il. Il considère que les rebelles se sont bien battus, mais contre leur devise, « le fléau ne les aurait jamais laissé libre. » Il souhaite un long et prospère règne à l’Empereur « Et que si il pouvait me renvoyer un ou deux fûts de son vin du vieux continent, ça serait fort appréciable. »
Dans la Vallée là-bas, on n'entend plus l'écho des chants de guerre des héros, mais plutôt le son des cloches des troupeaux.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.052 seconde et 7 requêtes SQL.