La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "A la rencontre du troisième cercle"
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

A la rencontre du troisième cercle

Le 2008-10-30 21:00:54 par Leonardo.
Se tenir au courant dans un domaine nécessite d’interroger les experts. Il s’avère, malheureusement, que les mages de qualité sont peu disponibles. Sans l’aide de Messire Xerxès, je ne pus contacter Ari le Potier. Dès lors, je me rendis dans un bouge perdu ou un nain crasseux nommé Merlan l’Enfourneur prétendait m’informer. Quelques choppes eurent tôt fait de lui délier la langue, et il se montra étonnamment à cheval sur son sujet.

― Ca fait un moment que l’affaire est lancée. Mais, ce qui a fait grand bruit, vous savez, c’est l’apparition de nouvelles substances ! Chacune de son côté, les espèces ont bidouillé un ingrédient spécifique ! Le troisième cercle qu’on appelle ça !
― Fort bien ! Je vous propose de commencer par ce que les Nains ont développé de neuf.
― Ah ! C’es sûr, on assure quand c’est dur ! On s’est mis à escalader des pitons rocheux. Ces surplombs sont géniaux pour précipiter des elfes dans le vide… A cette occasion, un nain mit la main sur…
― De l’or ?
― Eh, non ! Mais c’est tout comme… Nous avons découverts des fleurs !
― Que… Comment ? Les Nains s’intéressent aux fleurs ?
― Oui, quand il y a du pognon à la clef, car ces fleurs sont magiques ! Nous les avons nommées edelweiss : les étoiles d’argent. Elles sont rares en nos contrées et nous devons importer des graines du Vieux Continent. L’Empereur pense même généraliser ce système…
― Hum, intéressant et préoccupant à la fois. Mais me ne sortons pas du sujet…
― Bah, les Nains ne cultivent pas… par contre les Howbits, qui ne s’en privent pas, marchent sur nos plates bandes ! On raconte qu’ils ont le vertige, mais ça ne les a pas empêché d’attraper la folie des grandeurs. Figurez-vous qu’ils ont essayé de fabriquer de la poudre !
― Et cela a réussi ?
― Oui et non… Jamais ils n’égaleront la poudre naine qui vous explose a la figure ! Ils ont mélangé du trèfle et de l’orme, et ils appellent cela la poudre de Skampet… On dit que cela accroît les facultés cinétiques, mais c’est mauvais pour le moral… à cause des gaz… Là, encore, les nains s’en fichent ; nous sommes de grands coureurs, sur les courtes distances.
Le pire c’est qu’ils ne sont pas les seuls à se croire mieux qu’un nain. Les Elfes Noirs se sont octroyés l’exclusivité de l’exploitation de l’ambre ! Une mine ? Pas de nain à l’intérieur ? Un dénis de justice !
― Soit… Les Orques et les Gobelins ont-ils également innové ?
― Sûr… Mais c’est vachement dégueu ! Les Gobelins se sont mis à arracher les guiboles des grenouilles et à récolter leur bave. Les Orques se sont attaqués aux porcs et à leurs gencives ! Pouah ! Le pire c’est que les Humains commencent aussi à mutiler des bestioles. Une patte de lapin protégerait les guerriers des blessures ! N’importe quoi !
― Prudence, nous ne demandons qu’à vérifier ! Mais qu’ont fait les Léonites ?
― A part lustrer leurs poils ? Pas grand chose… Leur habitude de vivre dans la brousse – beurk – leur a malgré tout donné l’idée d’un sport lucratif.
― Le lancer de nain ?
― Quoi ? Pas du tout ! Personne ne lancera un nain ! Non, c’est bien plus mièvre… Embusqués, ils chassent les farfadets avec filets et épuisettes, les tiennent par les oreilles, puis récoltent leurs larmes ! Peuh… C’est aussi ridicule que ce que font les Elfes : ils produisent de l’éther. Ce truc pue comme c’est pas possible, disparaît tout seul, et ne sert sûrement à rien !
― Mais si, mais si… Bien, je vous remercie pour vos explications. Est-ce tout ?
― Non, mais on va pas y passer la journée ! Il est évident par contre que la production de ces divers machins réquisitionne de la place et fait appel à des bâtiments ou à des curiosités naturelles. On notera aussi que les plans d’outils adaptés entrent progressivement en circulation. Mais bon, ce n’est pas tout ça, mais il faudrait penser à mes frais…

Un objet lourd passa par la fenêtre de l’auberge poussiéreuse, offrant un rafraîchissement à sa clientèle. Les germes de la pagaille semés tels des graines d’edelweiss, une bagarre éclata bien vite. Hors de la mêlée, je quittai le misérable estaminet et m’enfuis avec mes notes.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.047 seconde et 7 requêtes SQL.