La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "L’industrie fait-elle machine arrière ?"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

L’industrie fait-elle machine arrière ?

Le 2008-12-04 15:40:53 par Leonardo.
Des cahiers de charge intenables et du matériel de mauvaise qualité, tels étaient jusqu’à récemment les deux attributs communs à la plupart des ouvriers de nos villes. La tension était permanente, car il fallait composer avec peu pour faire vite. De nombreux accidents survenaient : brûlures, coupures, fractures. Cette situation n’avait pour le moins rien d’enviable.

C’est ce ras-le-bol qui conduisit les ouvriers à se trouver des porte-parole. Afin de relayer leurs revendications jusqu’à l’Empire, ils proclamèrent un « sain diktat ». C’est dans une allocution poignante qu’Effaï Sethos, représentant de la gente ouvrière, s’adressa à des responsables impériaux : « Notre matériel est inadapté, ce qui est à la fois dangereux et coûte en temps de travail. Seule une fusion entre l’ingénierie et l’action des travailleurs qualifiés permet d’obtenir des outils de grande qualité. Trop longtemps nous sommes passés à côté de cette réalité, faisant des pieds et des mains pour tirer le meilleur à partir de rien. Vos armes se brisent ? Ne vous en prenez qu’à vous-mêmes mes seigneurs ! Désormais, nous ne nous efforcerons de produire que ce qui entre dans la limite du possible : sans outils, pas d’outils ! »

Le discours ne manquait pas d’embarrasser les institutions impériales. Préférant éviter l’insurrection, l’Empereur décida d’approuver. Dans un édit, il instaura des nouvelles règles pour toutes les industries sur le territoire de l’Empire, souhaitant la généralisation de l’emploi d’outils pour assurer un travail digne et des productions correctes. Ce choix eut et a encore son retentissement chez nous, la Terre des Rois étant en grande partie visée. La crainte est omniprésente de voir la situation économique, déjà chaotique, devenir plus terrible encore, et les marchés s’envoler après s’être écroulés.

C’est pourtant une véritable volonté de redresser l’économie qui transparaît en arrière-plan. L’émissaire impérial, dans un bref communiqué, a tenu à nous rappeler les choses suivantes : « Nous pensons que, contrairement à certaines analyses, cette réforme en profondeur de la législation et des techniques de fabrication est un plus pour l’industrie. Et je ne crois pas m’abuser en disant que ce qui est bon pour l’industrie l’est aussi pour l’économie. »

Ce en quoi nous pouvons fonder nos certitudes est en tout cas notre observation quotidienne du marché. L’intendant du marché des Hauts-Plateaux du Kherzak, Boul Hyé, a bien voulu revenir sur les premières variation subies : « Les marchés ont connu et risquent de connaître de grands moments d’instabilité. Il m’est fort difficile de présumer de leur évolution. Dans la peur de ne plus pouvoir produire, nombreux sont les seigneurs qui ont urgemment dénoué le cordon de leur bourse. Un pic d’achats a été recensé au niveau de certains outils… Cette frénésie a naturellement gonflé les prix ! Tant et si bien, d’ailleurs, que nous avons été dans l’incapacité de fournir des statistiques stables, et que nous avons décidé de tout recommencer en la matière. Les analystes se perdent en conjectures sur la possible évolution des cours. Les producteurs d’objets manufacturés n’ont pas tardé en effet à répercuter ces hausses sur leurs produits. Ce qui hier semblait décliner inexorablement vers le bas oscille en tout sens, au gré et à l’humeur de la demande et des échanges commerciaux interrégionaux. »

Après les premiers effets, il nous est permis d’en mesurer les conséquences de façon plus effective. Nous tâcherons prochainement de recouper quelques idées sur l’avenir, si incertain.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.051 seconde et 7 requêtes SQL.