La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "La mort dans l'âme"
1 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

La mort dans l'âme

Le 2009-05-04 18:58:06 par Reneclement.
Le métier de reporteur est très difficile quelque fois dangereux. Ils doivent informer le monde de tout les conflits et être sur le qui-vive dès qu'un conflit se déclare. Aujourd'hui, les Fléaux sont en guerre. Cette fois-ci contre les Fleuves des Enfers ! Nous avons l'immense plaisir de vous fournir une interview exclusive de deux seigneurs rivaux. Ils ont répondu à nos questions malgré le peu de temps qu'ils avaient à nous consacrer.


La Fronde : Les Fléaux ont déclaré la guerre aux Fleuves. Comment vont se passer les prochaines heures?
Dame Vent : Une fois l'enthousiasme passé, nos guerriers vont d'abord soigner leurs gueules de bois, puis ensuite, aller prier notre dieu Hadès pour qu'il nous donne sa bénédiction.
Seigneur Nicoula : Dans les heures qui suivent, nos contingents quitteront nos cités pour fouler les terres des seigneurs des Fleuves. Sauf qu'il apparait que ces derniers préparent une contre offensive pour nous empêcher de développer nos plans d'actions, et cela selon nos espions. Nous restons donc sur le qui-vive et la méfiance...

L-F : Comment voyez-vous ce conflit et qu'en découlera-il?
D-V : Ce conflit est avant tout pour nous l'occasion de servir notre Dieu, qui nous réclame sans cesse des âmes pour remplir les Enfers. Que ce soient celles des nôtres ou de nos adversaires, peu importe !
S-N : Je vois ce conflit comme une opportunité de renforcer la place des Fléaux au sein de la Terre Des Rois. Nous n'avons à la base aucune animosité envers les Fleuves, mais leur histoire et leur puissance actuelle en font de parfaits adversaires pour nous. J'espère qu'il n'en découlera que du respect et surtout des morts pour abreuver leurs fleuves...

L-F : Quelle est votre force et à contrario quelle est votre faiblesse?
D-V : Notre force ? Nous sommes les serviteurs d'Hadès, Y a-t-il force plus grande que celle d'un dieu ? Notre faiblesse ? Nous avons beaucoup, mais beaucoup de mal à ne pas céder à l'ivresse du sang,
S-N : Notre force se place exclusivement sur notre puissance militaire et c'est justement notre plus grande faiblesse, notre faculté à nous croire les plus forts. En cas de victoire ou de défaite, cela en serait la cause à coup sur, je ne compte pas sur une stratégie aussi géniale soit elle de nos adversaires pour nous mettre a terre.

L-F : Comment se prépare une guerre ou une riposte d'une ampleur comme celle-ci?
D-V : Très facilement, croyez-moi ! Nous sommes toujours prêts à un conflit, notre vocation étant le conflit.
S-N : Sachez qu'une alliance telle que la notre, grande de par le nombre de seigneurs, se doit de préparer une guerre, et cela fut le cas depuis plusieurs saisons, le futur nous dira si nous avions pris assez de temps...

L-F : Avez vous déjà des stratégies établies mises en place ou celles-ci sont faites au fur et à mesure de l'avancée du conflit?
D-V : Depuis des temps immémoriaux, les guerriers des Fleuves se battent pour satisfaire le Dieu Hadès. Nous avons donc dans notre histoire tous les cas de figures possibles.
S-N : Nous avons pour le moment une stratégie très simpliste, nous opposons à leurs seigneurs des adversaires toujours supérieurs en puissance... Si cela s'avère inefficace, nous avons d'autres tours dans notre sac, mais cela, vous le comprendrez, restera secret. Pour conclure, attendez-vous à voir des champs de batailles parsemés de morts, le fléau est une machine de guerre prête à détruire toute résistance, et nous irons chercher chaque couard jusque dans leur trou...


Les réponses de Dame Vent et du Seigneur Nicoula nous laissent sans voix. Nous tâcherons par la suite d'imprimer un nouvel article voire plusieurs articles, qui vous tiendront au courant sur l'évolution de ce conflit.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...


Page générée en 0.035 seconde et 7 requêtes SQL.