La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Le Pain de la Révolte"
2 joueurs connéctés. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Le Pain de la Révolte

Le 2010-01-10 13:53:59 par Noldhor.
L'année 38 restera gravée dans les annales comme l'année du grand froid, du gel permanent et d'une des plus grandes famines jamais connues sur la Terre des Rois, qui a emporté avec elle plusieurs centaines d'habitants. Avec la faim, sont venues la révolte et les contestations, contestation de l'empereur et de son inaction, colère des agriculteurs face aux industriels qui ne sont touchés qu'indirectement par la météo, demande de réforme en vue de diminuer l'impact des mauvaises conditions météorologiques sur l'économie. Aujourd'hui, maintenant que le pire semble derrière nous et que le soleil brille de nouveau sur les cultures tédériennes, l'heure du bilan est arrivée.

L'auberge s'est vue le refuge pendant plusieurs saisons de nombreux débats portant sur la météo, entre partisans de réformes (instauration d'aide aux colons récemment installés, changement des méthodes de cultures pour les rendre moins vulnérables à la météo) et conservateurs voulant garder le système actuel. Entre ces deux camps, le premier constat est de remarquer la division par âge : Les seigneurs les plus anciennement installés sur la terre des rois sont souvent dans les rangs des conservateurs, et ceux qui sont récemment arrivés réclament les réformes. Et pour cause : la météo des dernières années à été particulièrement clémente, et les jeunes joueurs ont tout au plus connu une semaine de gel d'affilé. Alors que les plus anciens, eux, ont d'ors et déjà connu des situations identiques, et ont donc tous plusieurs centaines de sacs de maïs entreposés dans leur cités, en cas d'urgence. Du coup, tout le monde n'a pas vécu cet hiver de la même façon, les anciens l'ont passé avec de la nourriture un peu moins bonne et des élevages un peu amaigris, les nouveaux ont vu leurs habitants émigrer pour fuir la famine, leurs troupeaux mourir de faim et de froid, leurs héros trop faibles pour continuer de s'entraîner. D'où les différences de points de vue entre des vétérans peu perturbés par les mauvaises récoltes et des jeunes qui ont vu leurs cités completement stoppées à cause du manque de nourriture.

De ce constat, il est alors facile de dénigrer les seigneurs n'ayant pas eu la prévoyance d'amasser des stocks, de rejeter en blocs toutes les propositions de changement et de répliquer "Y avait qu'à être plus prudent!". Mais étaient-ils vraiment en mesure d'être plus prudents tous ces seigneurs depuis toujours habitués à des hivers doux et cléments ? C'est après avoir reçu un coup sur la tête que le soldat apprend à ne jamais partir à la guerre avec un casque usé, c'est en étant trahis qu'on apprend à mieux choisir ses amis, c'est en se trompant qu'on devient prudent.

Si les générations d'aujourd'hui ont compris la leçon, et que tous les seigneurs qui s'étaient laissés surprendre par cette famine font maintenant des stocks, ils convient maintenant de penser aux générations suivantes. En effet, les colons qui arriveront demain ne connaîtront pas non plus les règles élémentaires de prudence, et il convient d'agir pour éviter que l'histoire ne bafouille et qu'à la prochaine famine la moitié des cités de la terre des rois ne soient encore paralisées. Les propositions pour la protection des jeunes cités gardent alors tout leur sens, et en attendant une éventuelle décision de l'empereur, c'est à chacun de nous d'éduquer son prochain.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.055 seconde et 7 requêtes SQL.