La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Une plume prend son envol..."
0 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Une plume prend son envol...

Le 2010-06-13 16:21:28 par Noldhor.

Le métier d'historien est ardu et que trop peu reconnu. Dans l'ombre des bibliothèques des seigneurs passionnés, connus sous le nom de scribes du temps, reconstituent fastidieusement l'Histoire, pièce par pièce, afin de la livrer au grand public sous la forme d'écrits épiques. Aujourd'hui et pour vous, la Fronde va à la rencontre de l'un d'eux, ou exactement du plus grand des scribes, le seigneur Snikit pkit qui a fait récemment vibrer la Terre des Rois avec le récit de son voyage au coeur des terres de l'Empereur.

La Fronde: Bonjour sir Snikit pkit et merci beaucoup d'avoir répondu à mon invitation. Tout d'abord, j'aimerais que vous nous racontiez, comment avez-vous fait vos débuts aux scribes du temps, et ce qui vous a attiré dans le difficile métier d'historien.

Snikit pkit : J’ai rejoint les Scribes pour la première fois il y a de cela bien des années, avant mon voyage par delà l’Océan, en un temps où, encore, tous m’appelaient PititSkink. J’y ai rencontré nombre de personnages intéressants, parmi lesquels je retiendrai surtout le seigneur Léonardo, dont le talent m’a poussé à toujours donner le meilleur de moi-même de crainte d’être laissé en arrière, et la Diva de l’Empire, la Scribe en Chef qui provoque encore, de temps à autres, certains de mes plus terrifiants cauchemars.
Les raisons qui me poussèrent vers cette voie sont multiples. La première étant sans doute que j’ai toujours aimé lire et écrire. Ce n’est pas, je pense que vous le savez vous-même en tant que journaliste, quelque chose qui peut s’expliquer… J’aime écrire, lire, écouter et raconter moi-même des histoires. Et, en gobelin égoïste, je fais ce que j’aime.

L.F : Les scribes du temps ont clairement un problème de visibilité, et peu de joueurs ont lu tous les récits des scribes. Pensez vous que cela est dû au fait que vos récits sont assez difficiles d'accès, ou plutôt à un manque de communication de la part de la guilde officielle ? Pour nos lecteurs je rappelle que les travaux des scribes se trouvent au centre de documentation impériale, section loi et histoire, sous section contes légendes et récits.

S.P. : Non, le problème ne s’est jamais, à mon sens, situé au niveau de notre organisation… Je suis convaincu que nombre de dames et de seigneurs cultivés ignorent tout simplement l’existence de notre travail, mais ce n’est pas de notre fait. L’Empereur actuel, j’en ai peur, n’a jamais tenu l’éducation ou l’histoire en bien haute estime, les reléguant à l’arrière-plan, comme un discret ornement ajouté à la hâte à sa politique plutôt que comme l’un de ses éléments fondateurs. Mais que voulez-vous que nous y changions? L’Empereur seul a le pouvoir de modifier l’orientation de sa politique. De leur côté, les historiens ont fait ce qu’ils avaient à faire.

L.F. : Dans votre récit de votre découverte du musée des curiosités de Fifrebourg, vous nous racontez avoir fait la compilation de nombreuses oeuvres d'histoire, et notamment de plusieurs récits historiques. Comptez-vous un jour nous en faire la publication ?

S. P. : J’ai laissé derrière moi, à la suite de mon départ des Scribes, nombre de ces ouvrages. Certains ont déjà été traduits et commentés par mes collègues ou moi-même, et seront sans doute publiés après les Tribulations, si tant est que quelqu’un soit encore là pour s’en charger… Car l’histoire des Scribes, je le crains, touche à sa fin : j’ai appris après mon départ que Dame Mélian elle-même s’était retirée de cet art, elle qui était parvenue à raviver notre flamme mourante là où je n’avais pu que lamentablement échouer... Ils ne sont plus que deux aujourd’hui à porter le flambeau, et encore… Les raisons de ce déclin ? Reportez-vous donc à votre question précédente : lorsqu’une plante n’est pas entretenue, elle se meurt.

L.F. : Tout au long de votre aventure, on vous découvre, et c'est une chose impensable pour nous autre peaux vertes, vous lier d'amitié avec une elfe. De plus, vous allez même jusqu'à faire l'hypothèse que la race des gobelins serait née d'une union entre elfes noirs et orques. A l'image de la profonde affection réciproque qu'éprouvaient le mythique gobelin Gobeuf le rouge et sa maitresse elfe noire, pensez vous que la réconciliation et même l'amitié soit un jour possible entre elfes et gobelins ?

S. P. : Non. Regardez les humains. Regardez les elfes. Regardez les gobelins. Toutes les races « intelligentes » de notre univers. Ils ne sont même pas fichus de s’aimer entre représentants d’une même race ! Ils s’entretuent quotidiennement ! Occupent leurs temps libres à inventer de nouvelles armes de mort ! Comment voudriez-vous donc, alors, qu’ils trouvent le temps de faire la paix avec d’autres peuples ? Des amitiés peuvent naître entre des individus que tout oppose. Mais une paix universelle, telle que vous semblez l’évoquer, n’est qu’utopie. Quand bien même l’obtiendrions-nous un jour, ce serait au prix de ce que nous sommes.

L.F : Enfin, vous avez récemment quitté les scribes du temps avant même que votre récit ne soit intégralement publié. Pouvez-vous nous révèler les causes de ce départ ?

S. P. : Lassitude. Sentiment de vanité. Le reste m’est trop personnel pour être évoqué ici.

Je repartis de l'auberge où j'avais rencontré le seigneur Snikit pkit avec un goût amer dans la bouche. Ainsi donc serait-ce la fin des scribes, la fin des historiens de la Terre des Rois? Cette guilde officielle, qui était bien plus que cela, rattachait les tédériens à leur passé, les informant d'où ils viennent, et par conséquent, les faisant prendre conscience d'où ils vont. La disparition d'une institution qui a fait de la Terre des rois ce qu'elle est maintenant sera une perte terrible augurant des jours bien sombres pour les tédériens.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.054 seconde et 7 requêtes SQL.