La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "Seigneur Canari, un seigneur qui en avait la valeur!"
0 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

Seigneur Canari, un seigneur qui en avait la valeur!

Le 2006-01-30 13:17:16 par Repiet.
Je me dirigeais vers la citée du seigneur Canari, depuis mon arrivée sur la Terre des Rois. La dernière fois que je suis venu dans cette région, la guerre sévissait avec rage, j’étais heureux de voir que tout était calme et tranquille. Seigneur Canari, me dis-je, je ne cesse de le voir un peu partout, ces différentes interventions grisantes ont le don de détendre la plupart des situations. J’étais donc enthousiaste et impatient de rencontrer ce seigneur que tout le monde connaît de renom, mais que peu connaisse dans le fond. J’arrivais, un nain fier m’invita en son château, nous nous installâmes tranquillement devant des tonneaux de houblons, l’interview ne pouvait que bien se passer.

LF : Pour commencer, une question large mais simple. Qui êtes vous ?

C :(Sourire)
Et bien justement je ne le sais pas !
J’ai été trouvé par une famille Hobbit dans l’épave d’un navire d’immigrants sur la côte…
Ces braves gens m’ont recueillit, élevé et me considéraient comme leur fils !
Des Hobbits, je garde leur goût immodéré pour la tranquillité, le calme et surtout la paix !!! Cependant j’ai gardé les goûts de mes ancêtres nains pour la bière et pour la collection de cailloux dorés (rire) !

Je suis donc implanté sur la Côté d’Emeraude et cela depuis plus d’un an ! Je suis resté fidèle à la terre des ceux qui m’ont recueillit !

Concernant les guildes, je garde un excellent et nostalgique souvenir de ma première guilde, l’USP ou j’ai passé pratiquement toute ma vie de seigneur ! Incroyable souvenir que le groupe de pacifiques seigneurs que nous formions! Malheureusement la guilde implosa sous les pressions de quelques uns ! Ensuite je fut accepté chez les Dragons Bleus qui étaient alors en guerre, ce qui me fit un changement considérable : de paisibles contrées je me retrouvais au milieu d’un champs de bataille avec seulement une escorte de 5 héros si je me souviens bien (rire) ! Et enfin me voilà dans le Houblon ou j’ai retrouvé certains de mes amis de l’USP !
La liste de Seigneurs que j’apprécie serait trop longue à faire mais ceux qui ont accès à ma réserve personnelle de Houblon savent maintenant qu’ils en font parti !

LF : Que pensez vous des divers changements imposés par l’Empereur ?

C : Et bien comme la plupart des vieux seigneurs de la côte d’Emeraude, je me suis beaucoup lamenté du départ des clients de mes forges et autres métalleries mais j’ai pu trouver une solution en modifiant mon économie et en utilisant les quais de chargement !
Concernant la séparation des races, je trouve que c’est intéressant et plus réaliste mais je reste perplexe devant la disparition de l’abattoir pour les nains ! Et j’espère que l’Empereur en profitera pour enfin mettre en avant la qualité de nos ingénieurs !

LF : Qu’envisagez-vous quand à votre avenir sur vos terres ?

C : A mon goût, il y a beaucoup trop de violence dans le jeu, guerres, pillages de joueurs indépendants, violences sur la place publique…
Si l’importance dans le jeu se mesure à la puissance économique ou la puissance militaire, alors je n’ai aucune importance dans TDR !
Pour mon départ, j’avoue y avoir réfléchit ces temps ci, mais mes proches m’ont fait comprendre que si je le faisais, ils viendraient me frapper donc…

Il partit dans un songe et parla tout haut :

Autant de larmes que Biggy ? Non je ne pense pas, pour reprendre l’expression de Umin, il éclairait notre terre des lumières de sa ville…

Mes yeux restèrent grands ouverts... Il pouffa de rire, je tentais de le convaincre de m'expliquer ses pensées mais ce fut peine perdue.

Nous discutâmes encore longtemps enivré par le houblon (fort bon) du seigneur Canari
Encore un avantage de faire parti de LA Fronde me dis-je en mon fort intérieur. Puis vint le temps où il fallut repartir faire un compte rendu de cet entretien avec le seigneur Canari.
Je le saluai tantôt pour toutes ces interventions sympathiques à la taverne. Voilà un seigneur qui nous manquera si il décidait un jour de partir…


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...


Page générée en 0.032 seconde et 7 requêtes SQL.